The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

ABOUT THE BLOGGER

My photo
Director/Directrice, Centre for the Study and Research of African Women in Cinema | Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinéma

28 February 2019

#MêmePasPeur [nothing to fear]: #Metoo @ Fespaco 2019, les femmes d’Afrique et le diaspora témoignent | Women of Africa and the Diaspora bear witness

#MêmePasPeur [nothing to fear]:  #Metoo @ Fespaco 2019,  les femmes d’Afrique et le diaspora témoignent | Women of Africa and the Diaspora bear witness

#MêmePasPeur [loosely translated “nothing to fear”], the movement opposing the violence against women in the African and Caribbean cinema industry, was launched at the Panafrican Film Festival in Ouagadougou (Fespaco) during the conference on the place of women in the film industry in Africa and the diaspora organized by the Non-aligned Women Cinéastes Collective. The voices of the actresses have been liberated telling about the sexual assaults of which they have been victims.

#MêmePasPeur le mouvement contre la violence faite aux femmes dans l'industrie des cinémas d'Afrique et des Antilles est lancé au festival de film panafricain de Ouagadougou (Fespaco) lors d'un débat sur la place de la femme dans le cinéma africain et de la diaspora. La parole des actrices et réalisatrices s'est libérée pour raconter les agressions sexuelles dont elles ont été victimes.

***
[English]
“Le collectif Cinéastes non-alignées”, CCNA, (The Non-aligned Women Cinéastes Collective) and "Noir n'est pas métier" (Black is not my profession) are calling for the Boycott of the series Le Throne directed by Tahirou Tasséré Ouédraogo in competition as part of the Fespaco 2019.

During the conference organized by CCNA on the theme “The place of women in the film industry in Africa and the diaspora”, Azata Soro, second assistant director to Burkinabe director Tahirou Tassere Ouedraogo, testified about the aggression that she suffered by the director during the shooting of The Throne series. Azata Soro told us that following a dispute, the director insulted her, hit her, broke a beer bottle and slashed her face; an 8-centimeter scar remains visible on her cheek. The filmmaker has been tried and convicted for these acts, but by no means has he been renounced by the profession. In fact, The Throne is part of the official selection in competition for this edition of Fespaco, and is supported by TV5 Monde.

It is ethically unacceptable that this film was selected by Fespaco, as part of the 50th anniversary of the festival. We demand that The Throne be excluded from the competition so that the Festival management and the entire profession signal a strong and empathetic gesture of support against violence and sexual harassment and abuse experienced by women in the  African film industry. We invite you to sign the petition and distribute it as widely as possible. (Follow link below to the Petition in French. The above is a translation of the text).

[Français]
 “Le collectif Cinéastes non-alignées” et “Noir n’est pas métier” appellent au Boycott de la série Le Trône réalisée par Tahirou Tasséré Ouédraogo en compétition série dans le cadre du Fespaco 2019.
Suite à la conférence organisée par CCNA autour de la thématique La place des femmes dans l’industrie du cinéma africain et de la diaspora, Azata Soro, deuxième assistante du réalisateur burkinabè Tahirou Tasséré Ouédraogo a témoigné de l’agression par le réalisateur qu’elle a subi au cours du tournage de la série Trône sélectionné par le Fespaco. Azata Soro nous a raconté qu'à la suite d’un différend, le réalisateur l’a insultée, frappée puis a cassé une bouteille de bière avant de taillader son visage, toujours marqué, sur la joue, par une cicatrice de plus de 8 centimètres. Le cinéaste a été jugé et condamné pour ces faits, mais nullement désavoué par la profession. De fait, Le Trône fait partie de la sélection officielle en compétition pour cette édition du Fespaco, et est soutenu par TV5 Monde.

Pour des raisons éthique il est inadmissible que ce film ait été sélectionné par le Fespaco dans le cadre du 50aine. Nous demandons à ce que Le Trône soit exclue de la compétition afin que la direction du Festival et l’ensemble de la profession marque par un geste fort et solidaire le soutien contre les violences et harcèlement et abus sexuels subis par les femmes dans l’industrie du cinéma africain Nous vous invitons à signer la pétition et la diffuser le plus largement possible.

CHANGE.ORG (in French)

UPDATED | MISE À JOUR : 7 MARCH/MARS 2019

English translation (Français ci-après)

Pascale Obolo, vice-présidente:

The purpose of this round table organized by the non-aligned women cineaste collective was to offer a "Safe Secure Space", that is to say, a space where one may speak in complete confidence and without animosity, in order to question and to share our common experiences in the film industry in African and the diaspora.

This meeting was a great success and a breakthrough for women in our film industry.

The very poignant words of actress Nadège Beausson-Diagne set off a spontaneous free-flowing discussion among other women in the room. Within this context the #mêmepaspeur movement [loosely translated as "nothing to fear"] was created during this event.

The non-aligned cineastes spontaneously launched an online petition for the withdrawal of the film The Throne in competition at Fespaco, in a direct response to the earlier physical attack of the film's director on the 2nd assistant director Azata Soro. Thanks to this petition we obtained our objective: the withdrawal of the series from the festival selection. In addition, TV5Monde pulled the film from its broadcast schedule, and Orange Studio cancelled Season 2 of the series The Throne.

We are delighted to have created a "liberation of the voice" movement in Africa in the African film industry. After the #metoo movement in the United States, #balancetonporc in France, #mêmepaspeur now exists in Africa.

***

La raison d'être de cette table ronde organisé par le collectif cinéaste non alignées était d'offrir un "Safe Space Secure", c'est à dire un espace où la parole se libère en toute confiance et sans animosité, à fin de questionner et de partager nos expériences communes dans l'industrie du cinéma africain et de la diaspora.
Cette rencontre fut un grand succès et une avancée pour les femmes dans notre industrie cinématographique.

L'intervention émouvante de l'actrice Nadège Beausson-Diagne a déclenché une libération de la parole chez les autres femmes dans la salle.
Dans ce cadre #memepaspeur a été créée lors de cet événement.
Cinéastes non-alignées a mis en ligne une pétition pour le retrait du film Le Trône en compétition au Fespaco et dont le réalisateur a agressé la 2eme Assistante réalisatrice Azata Soro. Grâce à cette pétition nous avons obtenu le retrait de la série du festival ainsi que le désengagement de diffusion de TV5Monde et l'annulation de la saison 2 de la série Le Trône par Orange Studio.

Nous sommes ravies d’avoir créé un mouvement de libération de la parole en Afrique dans l’industrie du cinéma africain. Après le mouvement metoo aux Etats-Unis, Balancetonporc en France, il existe à présent mêmepaspeur en Afrique.
 


 

FESPACO @ 50 : 1969-2019 Women’s engagement | Les femmes s’engagent – Part IV

FESPACO @ 50
1969-2019 Women’s engagement
Les femmes s’engagent – Part IV

Key dates and events
Les grands dates et évènements

2001-2009

Part I - The beginning | Le début
Part II   - 1972-1991 
Part III - 1992-1999
Part IV  - 2001-2009
Part V    - 2011- 2019


2001

The seventeenth edition of FESPACO was held from 24 February to 3 March 2001. 

La dix-septième édition du FESPACO s’est tenue du 24 février au 03 mars 2001.

***

Prize for the best actress is awarded to Albertine N’Guessan in Adanggaman by Roger Gnoan M’Bala (Côte d’Ivoire)

Meilleure actrice : Albertine N’Guessan dans Adanggaman de Roger Gnoan M’Bala (Côte d’Ivoire)

***

Award for the best short fiction film: Bintou by Fanta Régina Nacro (Burkina Faso)

Prix du meilleur court métrage de fiction : Bintou de Fanta Régina Nacro (Burkina Faso)


2003

The eighteenth edition of FESPACO was held from 22 February to 01 March 2003. 

La dix-huitième édition du FESPACO s’est tenue du 22 février au 1er mars 2003.

***

Prize for the best actress is awarded to Awatef Jendoubi for Fatma (Tunisia)

Prix de la meilleure interprétation féminine : Awatef Jendoubi pour Fatma (Tunisie)

***

Video/Documentary: Vest Documentary Award: Tanger, le rêve des brûleurs by Leila Kilani (Morocco)

Vidéo/Documentaire: Prix du meilleur documentaire : « Tanger, le rêve des brûleurs » de Leila Kilani (Maroc)

***

Award for the best sitcom  : Houria by Rachida Krim (Algeria)

Prix de la meilleure sitcom : « Houria » de Rachida Krim (Algérie)

***

Special prizes | Palmares des Prix Speciaux
- Prix Santé | Health Award: Vivre positivement by/de Fanta Régina Nacro 
- Prix | Award RTB: Vivre positivement by/de Fanta Régina Nacro
- UNFA: Award for consciousnes raising relevant to the Population | Prix sensibilisation aux questions de Population: Vivre positivement by/de Fanta Régina Nacro 
- Children’s Rights Special prize | Prix Spécial Droits de l’Enfants: Le dilemme d’Eya de/by Adjike Assouma
- The Guilde Award for the first work – Short Film | Prix Guilde de la première oeuvre de Court Métrage: Tanger, le rêve des brûleurs de/by Leila Kilani


2005

The nineteenth edition of FESPACO was held from 26 February to 05 March 2005. 

La dix-neuvième édition du FESPACO s’est tenue du 26 février au 5 mars 2005.

***

Expansion of Award categories with the establishment of Etalons and the Golden, Silver and Bronze Poulain

Elargissement des palmarès par l’instauration d’Etalons et de Poulain d’Or, d’Argent et de Bronze

***

Prizefor the best screenplay: The Night of Truth by Fanta Régina Nacro (Burkina Faso)

Prix du meilleur scénario : La Nuit de la vérité de Fanta Régina Nacro (Burkina Faso)

***

Prize for the best actress is awarded to Pamela Nomvete Marimbe in Zulu Love Letter by Ramadan Suleman (Afrique du Sud)

Prix de la meilleure interprétation féminine : Pamela Nomvete Marimbe dans « Zulu Love Letter » de Ramadan Suleman (Afrique du Sud)

***

Paul Robeson Award (best film from the African Diaspora): best film from the African Diaspora de Lisa Gay Hamilton (United States)

Prix Paul Robeson (meilleur long métrage de la diaspora africaine) : « Beah: A Black Woman Speaks » de Lisa Gay Hamilton (États-Unis)

***

Human Rights Special Prize : Une seconde de vie by Adjara Lompo (Burkina Faso)

 Prix spécial droits humains : « Une seconde de vie » de Adjara Lompo (Burkina Faso)

***

UEMOA Special Prize – Feature film: The Night of Truth by Fanta Régina Nacro (Burkina Faso)

Prix spécial UEMOA long métrage : « La Nuit de la vérité » de Fanta Régina Nacro (Burkina Faso)

***

Point Afrique Prize: Sous la clarté de la lune de/by Apolline Traoré (Burkina Faso)

Prix Point Afrique : « Sous la clarté de la lune » de Apolline Traoré (Burkina Faso)

***

Prix Côté Doc Award for the best documentary: Pourquoi by Sokhna Amar (Senegal)

Prix côté doc de la meilleure œuvre documentaire : « Pourquoi » de Sokhna Amar (Sénégal)


2007

The twentieth edition of FESPACO was held from 24 February to 3 March 2007. 

La vingtième édition du FESPACO s’est tenue du 24 février au 3 mars 2007.

***

Oumarou Ganda Award (best first work): Barakat by Djamila Sahraoui (Algeria)

Prix Oumarou Ganda (meilleure première œuvre) : « Barakat » de Djamila Sahraoui (Algérie)

***

Award for Best Screenplay: Barakat by Djamila Sahraoui (Algeria)

Prix du meilleur scénario : « Barakat » de Djamila Sahraoui (Algérie)

***

Award for Best Music: Barakat by Djamila Sahraoui (Algeria)
Prix de la meilleure musique : « Barakat » de Djamila Sahraoui (Algérie)

***

Award for Best Actress: Adèle Ado and Dorylia Calmel for Les Saignantes

Prix de la meilleure interprétation féminine: Adèle Ado et Dorylia Calmel pour « Les Saignantes »

***

Special Prize for African Integration (awarded by the West African Economic and Monetary Union, UEMOA):
- Short film: Dyana Gaye (Senegal) for Dénéweti
- Television-video: Valérie Kaboré (Burkina Faso) for Ina

Prix spécial de l’intégration africaine (décerné par l’Union économique et monétaire ouest-africaine, UEMOA) :
- Court métrage : Dyana Gaye (Sénégal) pour Dénéweti
- Télévision-vidéo : Valérie Kaboré (Burkina Faso) pour « Ina »


2009

The twenty-first edition of FESPACO was held from 28 February to 7 March 2009. 

La vingt-et-unième édition du FESPACO s’est tenue du 28 février au 7 mars 2009.

***

In order to give distinction to the documentary section of the official competition, the introduction of two new prizes

Valorisation de la section documentaire de la competition officielle avec l’instauration de deux nouveaux prix

***

Creation of the documentary jury for the official documentary competition

Création du jury documentaire pour la compétition officielle du documentaire

***

Introduction of the 2nd and 3rd prizes in the documentary section

Instauration du 2e et du 3e prix dans la section documentaire 

***


Creation of the Best Film Poster Award

Instauration du Prix de la meilleure affiche de film

***

Award for Best Actress: Sana Mouziane in Les Jardins de Samira by Latif Lahlou (Morocco)

Prix de la meilleure interprétation féminine : Sana Mouziane dans « Les Jardins de Samira » de Latif Lahlou (Maroc)

***


Documentaries
1st documentary prize: Nos lieux interdit by Leila Kilani (Morocco)
2nd documentary prize: Behind the Rainbow by Jihan El-Tahri (Egypt)
3rd documentary prize: Une affaire de nègres (Black Business) by Osvalde Lewat (Cameroon)
Diaspora: Special Mention: A Winter's Tale by Frances Anne Solomon (Trinidad and Tobago)

Documentaires
1er prix documentaire : « Nos lieux interdits » de Leila Kilani (Maroc)
2e prix documentaire : « Behind the Rainbow » (Le pouvoir détruit-il le rêve ?)" de Jihan El-Tahri (Égypte)
3e prix documentaire : « Une affaire de nègres » (Black business) de Osvalde Lewat (Cameroun)
Diaspora : Mention spéciale : « A Winter's Tale » de Frances Anne Solomon (Trinité-et-Tobago)

***


Television-Video
Jury Special Prize TV Series-Video: Paris à tout prix  (Paris, at any cost) by Joséphine Ndagnou (Cameroon)

Télévision Vidéo
Prix spécial du jury série télévisée Vidéo : « Paris à tout prix » de Joséphine Ndagnou (Cameroun)

***

Special Awards
-Human Rights Prize: Les inséparables by Christiane Chabi-Kao (Benin)
- CNLS / IST Special Prize (National Council for the Fight against AIDS and Sexually Transmitted Diseases): Merci les ARV by Fanta Régina Nacro (Burkina Faso)
- African Script Development Award: Sokho by Marie Kâ (Senegal), Amour à Libreville | Love in Libreville by Dawn Winkler (United States)

Les prix spéciaux
- Prix Droits Humains : « Les inséparables », de Christiane Chabi-Kao (Bénin)
- Prix spécial CNLS/IST (Conseil National de Lutte contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles) : « Merci les ARV » de Fanta Régina Nacro (Burkina Faso)
- Prix de la Bourse de Développement des scénarios africains : « Sokho » de Marie Kâ (Sénégal); « Amour à Libreville » de Dawn Winkler (États-Unis) 

FESPACO: Alimata Salembéré, its first president a "woman of principle" | Sa première présidente, “une femme debout”

FESPACO: Alimata Salembéré, its first president a "woman of principle" | Sa première présidente, “une femme debout”

Excerpted in English from the FESPACO BLOG
https://fespaco.bf/blog/10297/: 27 February 27 2019
[Français ci-après]

Alimata Salembéré / Ouedraogo: itinéraire et leçons de vie d’une femme debout [tr. Alimata Salembéré / Ouedraogo: the journey and life lessons of a woman of principle] by Yacouba Traoré is a novel written cinematically. The book launching took place on Tuesday, 26 February 2019 in Ouagadougou, as FESPACO celebrates its 50th anniversary.

Yacouba Traoré delivers in cinematic style with zooms, travellings and panoramas, a vision of the path of a grande dame. When he began the book a year ago, he wondered how he could contribute to FESPACO’s success? He wanted to do a portrait of the president of the organizing committee of the first FESPACO. Yet, he discovered much more. He discovered an extraordinary woman.

This book describes the journey of one of the pioneers of FESPACO. Alimata Salembéré has won hearts throughout her career, both in Burkina Faso and internationally, and is recognized as an "emblematic figure" of journalism in Burkina Faso. Alimata Salembéré / Ouedraogo was Minister of Culture, anchor on the national television of Burkina and the first President of the organizing committee of FESPACO.

The former secretary general of FESPACO (1982-1984) congratulates the author of the book for its quality of work: "I am very happy to see that I am a model for the youth and especially for young girls. For me, these are feelings of gratitude regarding Yacouba." 

[Français]

FESPACO: Sa première présidente, “une femme debout”
https://fespaco.bf/blog/10297/: 27 février  2019

Le nouveau-né de Yacouba Traoré est « Alimata Salembere / Ouedraogo: itinéraire d’une femme debout », un roman rédigé dans un style cinématographique. La dédicace du livre est intervenue ce mardi 26 février 2019 à Ouagadougou.

« Je suis un peu ému. Ce qui arrive ce soir, c’est l’un des moments les plus émouvants de ma carrière », a lancé Yacouba Traoré, journaliste écrivain. Auteur du livre «Alimata Salambéré Ouédraogo : itinéraire d’une femme debout » et président du comité national d’organisation du cinquantenaire du FESPACO, Yacouba Traoré a dans sa bibliographie cinq livres.

Dans son dernier né, l’auteur livre par un style cinématographique avec” des zoom, des travelings et des panoramiques”, un regard sur le parcours d’une grande dame. « Il y a un an que j’ai commencé ce livre. Je me suis demandé qu’est-ce que je peux apporter comme contribution à la réussite du FESPACO. Je voulais faire le portrait de la présidente du comité d’organisation du premier FESPACO. Mais j’ai découvert plus que ça. J’ai découvert une femme extraordinaire » a expliqué Yacouba Traoré.

Le présent écrit décrit le parcours de l’un des pionniers du FESPACO. De par son parcours au Burkina et à l’international, Alimata Salambéré a su conquérir les cœurs, ce qu’il lui a valu la reconnaissance d’une « figure emblématique » du journalisme au Burkina Faso. Alimata Salembéré / Ouédraogo a été ministre de la culture, présentatrice à la télévision nationale du Burkina. Elle a été la première Présidente du comité d’organisation du FESPACO.

L’ancienne secrétaire générale du FESPACO félicite l’auteur du livre pour la qualité du travail. « Je suis très content de voir que je suis un modèle pour la jeunesse et particulièrement la jeunesse féminine. Pour moi, ce sont des sentiments de reconnaissance envers Yacouba », a déclaré Alimata Salembéré / Ouedraogo.

Patron de cette cérémonie de dédicace, le ministre de la communication n’a pas hésité à dire du bien de l’auteur et ancien Directeur Général de la RTB. « J’ai vu derrière la personne de Yacouba, une personne souriante, charmante et un être qui était passionné. J’ai eu l’occasion de lire le livre en entièreté hier et je n’ai pas dormi » a déclaré le ministre de la communication, Remis Fulgance Dandjinou.

27 February 2019

FESPACO @ 50 : 1969-2019 Women’s engagement | Les femmes s’engagent – Part III

FESPACO @ 50
1969-2019 Women’s engagement
Les femmes s’engagent – Part III

Key dates and events
Les grands dates et évènements

1992-1999

Part I - The beginning | Le début
Part II   - 1972-1991 
Part III - 1992-1999
Part IV  - 2001-2009
Part V    - 2011- 2019

1991-1992

[English]
The pan African magazine of cinema, television and video, “Ecrans d’Afrique /African Screens (1991-1998)” founded by FEPACI and supported by FESPACO, among other institutions, publishes its first issue. Gaston Kaboré, Director of publication: "The objective of Ecrans d'Afrique is both ambitious and simple: to be a channel for the circulation of information, a springboard for African audio-visual expression, a crossroads of all forms of artistic creations."

Women were visible both on the covers and in the pages of the revue, from the introductory issue, which gave homage to Burkinabé actress Edith Nikiema with a full-page photograph on the back cover.


[Français]
La revue panafricaine de cinéma, télévision et vidéo, « Ecrans d’Afrique (1991-1998) » fondée par FEPACI et soutenu par FESPACO, parmi d’autres institutions, publie son premier numéro. Gaston Kaboré, Directeur de la publication : « L’objectif d’Ecrans d’Afrique est à la fois ambitieux et simple : être un canal de circulation de l’information, un tremplin pour l’expression audiovisuelle africaine, un carrefour d’interpénétration de toutes les formes de créations artistique. »

Les femmes étaient visibles sur les couvertures et dans les pages de la revue dès le numéro introductif qui a rendu hommage à la comédienne burkinabé Edith Nikiema, avec une photo pleine page sur la couverture arrière de la revue.



1993
   
***

The thirteenth edition of FESPACO was held from 20 to 27 February 1993. 

La treizième édition du FESPACO s’est tenue du 20 au 27 février 1993.

***
  
First edition for Television-Video Competition

Première édition de la compétition Télévision-Vidéo

***

Introduction of the APAC Award (Association of African Professional Communications) to the Best Woman Director 

Instauration du Prix APAC Association des Professionnelles Africaines de la Communication) à la meilleure réalisatrice

***

Prize for the best editing to Kahena Attia for the film Bezness by Nouri Bouzid of Tunisie.

Prix du meilleur montage à Kahena Attia pour le film Bezness de Nouri Bouzid de Tunisie.

***

Prize for the best actress is awarded to Maysa Marta in The Blue Eyes of Yonta (Guinea-Bissau)

Prix d'interprétation féminine : Maysa Marta dans Les Yeux bleus de Yonta (Guinée-Bissau)

***

UNICEF award for best representation of an African woman's image: Saikati  by Anne Mungai (Kenya).

Prix de l'UNICEF pour la meilleure projection de l'image d'une femme africaine : « Saikati » de Anne Mungai (Kenya).

***

APAC - Association of Professional in Communication Award for best African Woman Director - Burkina Faso: Saikati by Anne Mungai (Kenya) 

APAC - Prix de l'Association des professionnels en communication de la meilleure réalisatrice africaine - Burkina Faso : « Saikati » de Anne Mungai (Kenya)

***

Review of the feature film Saikati by Anne Mungai in the Fespaco News No 6 - 25-02-1993 page 5.

Critique du long-mêtrage de fiction « Saikati » de Anne Mungai dans le Fespaco News No 6 - 25-02-1993 page 5.

***

Award of the City of Perugia: These Hands  by Flora M’Mbugu Schelling (Tanzania).

Prix de la ville de Perugia : « These Hands » de Flora M’Mbugu Schelling (Tanzanie).

***

IPN Award : Siméon by Euzhan Palcy (Martinique)

Prix IPN : « Siméon » de Euzhan Palcy (Martinique)

***

Review of the feature film Siméon by Euzhan Palcy in the Fespaco News No 6 - 25-02-1993 page 7.

Critique du long-mêtrage de fiction « Siméon » de Euzhan Palcy dans le Fespaco News No 6 - 25-02-1993 page 7.


1995

The fourteenth edition of FESPACO was held from 25 February to 4 March 1995. 

La quatorzième édition du FESPACO s’est tenue du 25 février au 4 mars 1995.

***

“The efforts that began with the support of Fepaci in 1991, to enable women professionals of the image to better integrate into the circuit of image production, have continued with satisfaction this year. The women have now formed the Pan African Union of Women in the Image (UPAFI) allowing them the opportunity to reflect on crucial issues concerning their status at the symposium on 28 February 1995, entitled "Words and views of women in Africa today". Thus, the "passionate" questions highlighted by women reflected the need to "look for a new approach that would allow Africa to not lose the significant opportunity that women embody at all levels," the Burkinabe Minister of Communication and Culture stated. Moreover, the professional women of the image have expressed through their physical presence and their views, their firm intention to contribute to telling the stories and concerns of African women to the rest of the world. Titles such as Femmes de brousse : survivre a tout prix by Franceline Oubda et Benjamine Nama(Burkina Faso), Dilemme au féminin by Zara Mahamat Yacoub (Chad), Un cri dans le Sahel de Martine Condé Ilboudo (Burkina Faso); all laureates in the Video section, are the pertinent examples.” (Text by Clément Tapsoba, Ecrans d'Afrique, No. 11 1995.

« Les efforts entamés avec l’appui de la Fepaci déjà en 1991 pour permettre au femmes professionnelles de l’image de s’intégrer de plus en plus dans le circuit de la production des images, se sont poursuivis avec satisfaction cette année. Le regroupement des femmes leur a permit d’adopter le nouveau statut de l’Union Panafricaine des Femmes de l’Image (UPAFI) et leur a surtout  donné l’occasion de réfléchir autour de questions capitales concernant leur statut lors du colloque organisé le 28 février 1995 sur le thème « Paroles et regards de femmes dans l’Afrique d’aujourd’hui ». Ainsi, les questions « violentes » soulignées par les femmes traduisaient la nécessité de « la recherche d’une approche nouvelle qui permettrait à l’Afrique de ne pas perdre la chance inouïe que constituent les femmes et cela à tous le niveaux », dixit le ministre burkinabé de la Communication et de la Culture. Du reste, les femmes professionnelles de l’image ont exprimé par leur présence physique et par leur regard, leur intention de contribuer à raconter les imaginaires et les préoccupations des Africaines au reste du monde. Des titres comme « Femmes de brousse : survivre a tout prix des Burkinabè Franceline Oubda et Benjamine Nama, « Dilemme au féminin » de la Tchadienne Zara Mahamat Yacoub, « Un cri dans le Sahel » de Martine Condé Ilboudo (Burkina Faso) ; tous primés dans la section Vidéo en sont les illustrations pertinentes. » (Texte de Clément Tapsoba, Ecrans d’Afrique, no. 11 1995.

***

Inauguration of the African Film Library of Ouagadougou

L’inauguration officielle de la Cinémathèque africaine de Ouagadougou

***

Prize for the best actress is awarded to Yousra in Mercedes (Égypte)

Prix de la meilleure interprétation féminine : Yousra dans  « Mercedes » (Égypte)

***

Prix du meilleur deuxième film documentaire : « Sadjo, la Sahelienne » de Franceline Oubda (Burkina Faso)

Award for the second best documentary film : Sadjo, the Sahelien by Franceline Oubda (Burkina Faso)

***

For the excellence of her work on three films in competition A la recherche du mari de ma femme (Looking for the husband of my wife) (Morocco), Guimba (Mali) and Haramuya (Burkina Faso) the grand jury awarded a prize to the editor Kahéna Attia (Tunisia). (Jury: Ousmane Sembene, president – Membres/Membres: June Givanni, Catherine Ruelle, Henri Duparc, Didier Ouédraogo, Pedro Pimenta).

Pour l’excellence de son travail dans trois films en compétition « A la recherche du mari de ma femme » (Maroc), « Guimba » (Mali) et « Haramuya » (Burkina Faso) le grand jury a décerné un prix à la monteuse Kahéna Attia (Tunisie). (Jury: Ousmane Sembene, president – Membres/Membres: June Givanni, Catherine Ruelle, Henri Duparc, Didier Ouédraogo, Pedro Pimenta).

***

Special Mention: Femmes d’Islam: le voile et le silence (Women of Islam: The veil and silence) by Yamina Benguigui (Algeria)

Mention spéciale : Femmes d’Islam: le voile et le silence de Yamina Benguigui (Algérie)


1997

The fifteenth edition of FESPACO was held from 22 February to 1 March 1997. 

La quinzième édition du FESPACO s’est tenue du 22 février au 1er mars 1997.

***

The 15th edition of FESPACO included an unprecedented number of films (feature, short, documentary, animation, TV/Video) by women 

La 15ème édition du FESPACO présente un nombre sans précédent de films réalis´´s par les femmes (long métrage, court métrage, documentaire, animation, TV / vidéo) 

Feature | Long-métrage:
Tsitsi Dangarembga (Zimbabwe), Everyone’s Child; Safi Faye (Senegal), Mossane; Nadia Fares Anliker (Tunisia/Tunisie), Miel et Cendres; Ingrid Sinclair (Zimbabwe), Flame

Short Fiction | Court-métrage:
Fanta Nacro (Burkina Faso), Puk Nini

Animation:  
Cilia Sawadogo (Burkina Faso), Le joueur de cora;

TV/Video | Documentary | Documentaire
Anne-Laure Folly (Togo), Les Oubliées; Valérie Kaboré (Burkina Faso), Kado la bonne à tout faire; Sarah Maldoror (Guadeloupe), Léon G. Damas; Ouméma Mamadali (Comores), Baco; Salem Mekuria (Ethiopia/Ethiopie), Deluge; Franceline Oubda (Burkina Faso), Elles, pour refaire le monde; Monique Mbeka Phoba (RDC), Deux petits tours et puis s’en vont…; Djamila Sahraoui (Algeria/Algérie); La moitié du ciel d’Allah; Florence F. T. Tan (Cameroon/Cameroun) Retirement life’s end; Florentine Yaméogo (Burkina Faso), Melodies de femmes 

***


Prize for best documentary film | Prix du meilleur film documentaire: Djamila Sahraoui (Algeria/Algérie) : La moitié du ciel d’Allah

Prize for the second best documentary film | Prix du deuxième meilleur film documentaire: Monique Mbeka Phoba (RDC) : Deux petits tours et puis s’en vont…

Prize for the second fiction film | Prix du deuxième film de fiction – TV/Video: Valérie Kaboré (Burkina Faso) : Kado la bonne à tout faire

Prize for the best actress | Prix de la meilleure interprétation féminine : Aminata Ousmane Maïga (Mali) in/dans Faraw, mère de sables 

Prix Oumarou Ganda for the first work| de la première œuvre: Miel et Cendres by/de Nadia Fares-Anliker

Award for Best Editing | Prix du meilleur montage : Kahena Attia for/pour Miel et Cendres

Prix UEMOA - Short Film | Court métrage : Cilia Sawadogo, Le joueur de cora

Prix UNICEF - Promotion of Women | Promotion de la Femme: Djamila Sahraoui (Algeria/Algérie) La moitié du ciel d’Allah

Telcipro & FNUAP (Short | Court métrage) : Anne-Laure Folly (Togo), Les Oubliées

Prix CILSS population et développement & FNUAP : Feature | long métrage: Tsitsi Dangarembga (Zimbabwe), Everyone’s Child


1999

The sixteenth edition of FESPACO was held from 27 February to 6 March 1999. 

La seizième édition du FESPACO s’est tenue du 27 février au 6 mars 1999.

***

Prize for the best actress: Dominique Mesa dans Pièces d'identités (RDC)

Prix de la meilleure interprétation féminine : Dominique Mesa dans « Pièces d'identités » (RDC)

26 February 2019

FESPACO @ 50 : 1969-2019 Women’s engagement | Les femmes s’engagent – Part II

FESPACO @ 50
1969-2019 Women’s engagement
Les femmes s’engagent – Part II

Key dates and events
Les grands dates et évènements

1972-1991

Part I - The beginning | Le début
Part II   - 1972-1991 
Part III - 1992-1999
Part IV  - 2001-2009
Part V    - 2011- 2019

1972

[English]
The third edition of the festival, and the first to carry the name FESPACO takes place from 4-12 March 1972. Simone Aïssé Mensah is elected president of the Organising Committee, and the other female members are: Georgette Combary, Social Affairs, Alimata Salembéré, Radiodiffusion. The Committees consist of: Organizing Committee: Mah Compaore; Reception and Accommodation Committee: Georgette Combary, Alimata Salembéré, Mah Compaore; Screening, Programming and Entertainment Committee: Alimata Salembéré; Commission for Advertising and Press: Alimata Salembéré.

[Français]
La troisième édition, le premier Fespaco du nom, se tient du 4 au 12 mars 1972. Simone Aïssé Mensah est élue présidente, les autres membres féminins ont pour nom : Georgette Combary, Affaires Sociales, Alimata Salembéré, Radiodiffusion. Les commissions : Commission d’Organisation : Mah Compaore ; Commission d’Accueil et Hebergement : Georgette Combary, Alimata Salembéré, Mah Compaore ; Commission de visionnement programmation et animation : Alimata Salembéré ; Commission de la Publicité et presse : Alimata Salembéré.

L’étalon de Yennenga Grand Prix du FESPACO
[English]
“The Etalon of Yennenga” was proposed and selected as the Grand Prix of FESPACO in memory of the heroine daughter of the King of the Dagomba and her horse. It was conferred for the first time at the third edition in 1972. This is the story of the Etalon of Yennenga:

In the north of Ghana, in the region of Gambaga, lived a chief named Nédega, who had only one daughter: Yennenga, to whom he gave a boy's education.

As an adult, Yennenga, who was a remarkable cavalrywoman, took part in the battles and expeditions of her father, keeping her faraway from any idea of ​​marriage.

One day, during an expedition, her horse raced away and separating Yennenga from the rest of the army.

The horse finally stopped in front of a isolated hut in the middle of the bush, which the home of Rialé, a young hunter from the region. They stayed together and from their union a son was born. In memory of the animal who brought about their meeting, they gave him the name, Ouédraogo, which means male horse.

This grand prize was awarded for the first time to the film Wazzou Polygame by Ouamarou Ganda, from Niger, because of its technical quality and content, which exposes the disadvantages of forced marriage.

[Français]
En souvenir de la héroïne fille du roi des Dagomba et du cheval que le grand prix du FESPACO a été propose et retenu pour la première fois à la troisième édition de 1972. Voilà l’histoire de l’étalon de Yennenga :

Au Nord du Ghana, dans la région de Gambaga, vivait un chef du nom de Nédega, qui n’avait qu’une fille : Yennenga, à qui il donna une éducation de garçon.

Devenue adulte, Yennenga, remarquable cavalière, participait aux combats et aux expéditions de son père qui la tint éloignée de toute idée de mariage.

Un jour, au cours d’une expédition, son cheval s’emballa et éloigna Yennenga du reste de l’armée.

Le cheval s’arrêta finalement devant une hutte perdue, au milieu de la brousse, qui est la demeure d’un jeune chasseur de la région, du nom de Rialé. Ils s’unirent et de leur union naquit un fils auquel ils donnèrent le nom de Ouédraogo, qui veut dire cheval male, en souvenir de l’animal qui favorisa leur rencontre.

Ce grand prix a été décerné pour la première fois au film « Wazzou Polygame » de Ouamarou Ganda, cinéaste nigérien, en raison de sa qualité technique et de son contenu, qui expose les inconvénients du mariage forcé.

(Texte de Hamidou Ouédraogo. Naissance et Evolution du Fepaco de 1969 à 1973. Les Palmarès : de 1976 à 1993. 1ère Edition: Auteur Hamidou Ouédraogo Burkina Faso, 1995.)

1973

The fourth edition of FESPACO was held from 3-13 February 1973. The organization of the festival was implemented by almost all the same members of the Bureau and Committee of the 3rd edition, with Simone Aïssé Mensah continuing as president.

Le quatrième édition du FESPACO s’est tenue du 3 au 13 février 1973 L’organisation du festival a été faite par presque tous les mêmes membres du Bureau et Comité de la 3ème édition, avec Simone Aïssé Mensah toujours comme présidente.


1976

The fifth edition of FESPACO was held three years later in 1976, from 4-10 February.

La cinquième édition du FESPACO a eu lieu trois ans plus tard, en 1976, du 04 au 10 février.


Awards: Kaddu Beykat (Peasant Letter) by Safi Faye (Senegal) receives a Special Mention.

Palmarès: « Kaddu Beykat » (Lettre Paysanne) de Safi Faye (Sénégal) reçoit une mention spéciale.


1979

The sixth edition of FESPACO was held from 2-10 February 1979.

La sixième édition du FESPACO s’est tenue du 2 au 10 février 1979.


1981

The seventh edition of FESPACO was held from 22 February to 1 March 1981.

La septième édition du FESPACO s’est tenue du 22 février au 1er mars 1981.


1982

Alimata Salembéré serves as the fourth Secretary General of FESPACO, 1982-1984.

Alimata Salembéré, quatrième Secrétaire Générale du FESPACO, 1982-1984.


1983

Alimata Salembéré oversees the eighth edition of FESPACO, held from 5-13 February 1983.

Alimata Salembéré supervise la huitième édition du FESPACO qui s’est tenu du 05 au 13 février 1983.


Prize for the best actress is awarded to Rosine Yango in Wend Kuuni by Gaston Kaboré 

Prix de la meilleure interprétation féminine remporté à Rosine Yango dans le film « Wend Kuuni » de Gaston Kaboré


The MICA (International Market of African Cinema) is created. Its aim is to promote the sale and distribution of African films by developing relationships between cinema professionals and television channels in particular.

Le MICA (Marché International du Cinéma africain) est créé. Il a pour but de favoriser la vente et la distribution des films africains en mettant notamment en relation les professionnels du cinéma avec les chaînes de télévision


1985

The ninth edition of FESPACO was held from 23 February to 2 March 1985.

La neuvième édition du FESPACO s’est tenue du 23 février au 2 mars 1985.


Rue Cases-Nègres | Black Shack Alley by Euzhan Palcy (Martinique/France) 

Prix du public : « Rue Cases-Nègres » d'Euzhan Palcy (France)


1987

The tenth edition of FESPACO was held from 21-28 February 1987.

La dixième édition du FESPACO s’est tenue du 21 au 28 février 1987.


Prize for the best actress is awarded to Eugénie Cissé in Visage des Femmes (Côte d’Ivoire)

Prix d'interprétation féminine : Eugénie Cissé dans Visage des Femmes (Côte d’Ivoire)


1989

The eleventh edition of FESPACO was held from 25 February to 4 March 1989.

La onzième édition du FESPACO s’est tenue du 25 février au 4 mars 1989.


Prize for the best actress is awarded to Bia Gomes in Mortu Nega (Guinea-Bissau)

Prix d'interprétation féminine : Bia Gomes dans Mortu Nega (Guinée-Bissau)


The Paul Robeson Award of the diaspora is established

Prix Paul Robeson de la diaspora est instauré


1991

The twelfth edition of FESPACO was held from 23 February to 2 March 1991.

La douzième édition du FESPACO s’est tenue du 23 février au 2 mars 1991.


Prize for the best actress is awarded to Mariatou Kouyaté in Bamunan (Mali)

Prix d'interprétation féminine : Mariatou Kouyaté dans Bamunan (Mali)


With the support of FEPACI, the first ever workshop of African women professionals in the audiovisual sector was held from 25 to 27 February. During the meeting four main priorities were identified: the development of a directory, the creation of an itinerant training workshop, the formation of trainers and the search for active support from partners to enable regular participation of women in festivals. Filmmaker Aminata Ouedraogo of Burkina Faso, director of the Bureau is responsible for the implementation of the projects.

Grâce au soutien de la FEPACI, le tout premier atelier des femmes africaines professionnelles de l’audiovisuel s’est tenu du 25 au 27 février. A l’occasion, quatre grandes priorités ont été dégagées: l’élaboration d’un répertoire, la mise en place d’un atelier itinérant de formation, la formation des formateurs et la recherche d’un soutien actif des partenaires afin de permettre une participation régulière des femmes au festivals. La réalisatrice Aminata Ouédraogo du Burkina Faso est responsable du Bureau et de mise en oeuvre des projets.
(Source : Emmanuel Sama, Ecrans d’Afrique, No. 1, 1992.)



25 February 2019

FESPACO @ 50 : 1969-2019 Women’s engagement | Les femmes s’engagent – Part I

FESPACO @ 50
1969-2019 Women’s engagement 
Les femmes s’engagent – Part I

Key dates and events
Les grands dates et évènements

The beginning | Le début


Part I - The beginning | Le début
Part II   - 1972-1991 
Part III - 1992-1999
Part IV  - 2001-2009
Part V    - 2011- 2019

[English]
Dates and events drawn from the research of Hamidou Ouédraogo, himself a member of the First Organizing Committee for the African Film Festival, Representing the President of the Ouagadougou Commune's Special Delegation and General Treasurer of the Bureau, in his publication: Naissance et Evolution du Fepaco de 1969 à 1973. Les Palmarès : de 1976 à 1993 [TrThe Birth and Evolution of Fespaco from 1969 to 1973. The Awards: from 1976 to 1993] 1st Edition: Author Hamidou Ouedraogo Burkina Faso, 1995.

[Français]
Les dates et évènements puisés de la recherche de Hamidou Ouédraogo, lui-même membre du Premier Comité d’organisation d’un Festival de Cinéma Africain, Représentant le Président de la Délégation Spéciale de la Commune de Ouagadougou et Trésorier Général du Bureau : Naissance et Evolution du Fepaco de 1969 à 1973. Les Palmarès : de 1976 à 1993. 1ère Edition: Auteur Hamidou Ouédraogo Burkina Faso, 1995.

1968

[English]
The first meeting of the Organizing Committee to represent the Commune of Ouagadougou at the founding of the first African Film Festival in the capital was held on Wednesday, 20 November, 1968. The composition of the First Organizing Committee: François Bassolet, Representative of the Ministry of Information; Eugène Lompo, Representative of the Ministry of National Education, Simone Aïssé Mensah, Representative of Ministry of the Interior; Michel Izard, Representative of the Voltaic Center for Scientific Research (CVRS); Sondé Augustin Coulibaly, Representative of the Circle of Literary and Artistic Activity of Upper Volta (CALAHV); Ignace Sandwidi, Representative, AVCA (Voltaic Association for African Culture); Alimata Salembéré, Director at RTV (Voltaic Television Broadcasting); Odette Sonogho, Representative of the Hosting Committee of the Franco Voltaic Cultural Center (CCFV); Michel Mifsud, Cultural Advisor to the French Embassy; Claude Prieux, Director of the Franco Voltaic Cultural Center of Ouagadougou; Henri Micaux, Director of the Franco Voltaic Cultural Center of Bobo-Dioulasso; Hamidou Ouédraogo, Representative of the President of the Special Delegation the Municipality of Ouagadougou; Vinet, Ministry of the Interior; Laouchez, Director of the National Arts Center; Bernard Lothe, Director of Agence France Presse; Medah, Representative of the Cine-Club of Ouagadougou; Roger Nikiema, Chief Information Officer, Broadcasting, Upper Volta.

[Français]
La première réunion du Comité d’Organisation pour représenter la Commune de Ouagadougou à la première réalisation d’un Festival de Cinéma Africain dan la capitale s’est tenue le mercredi 20 novembre 1968. La composition du Premier Comité d’organisation : François Bassolet, Représentant du Ministère de l’Information ; Eugène Lompo, Représentant du Ministère de l’Education Nationale, Aïssé Mensah, Représentante de Ministère de l’Intérieur ; Michel Izard, Représentant du Centre Voltaïque de Recherches Scientifiques (CVRS) ; Sondé Augustin Coulibaly, Représentant de Cercle d’activité littéraire et artistique de Haute –Volta (CALAHV) ; Ignace Sandwidi, Représentant, de l’AVCA (Association Voltaïque pour la Culture Africaine) ; Alimata Salembéré , Réalisatrice à la RTV (Radiodiffusion Télévision Voltaïque) ; Odette Sonogho, Représentante le Comite d’Animation du Centre Culturel Franco Voltaïque (CCFV) ; Michel Mifsud, Conseiller Cultural auprès de l’Ambassade de France ; Claude Prieux, Directeur du Centre Culturel Franco Voltaïque de Ouagadougou ; Henri Micaux, Directeur du Centre Culturel Franco Voltaïque de Bobo-Dioulasso ; Hamidou Ouédraogo, Représentant le Président de la Délégation Spéciale de la Commune de Ouagadougou ; Vinet, Ministère de l’Intérieur ; Laouchez, Directeur du Centre National des Arts ; Bernard Lothe, Directeur de l’Agence France Presse ; Medah, Représentant du Ciné-Club de Ouagadougou ; Roger Nikiema, Chef du Service de l’Information à la Radiodiffusion de Haute-Volta.

[English]
Election of the Bureau: The Organizing Committee elected its Bureau on 11 December 1968 as follows: President-Madame Alimata Salembéré; Vices-Présidents-François Bassolet and Eugène Lompo; Secretary General-Claude Prieux, Treasurer General-Hamidou Ouédraogo.

[Français]
Election du Bureau : Ce comité d’organisation a élu son bureau le 11 décembre 1968 ainsi qu’il suit : Présidente-Madame Alimata Salembéré ; Vices-Présidents-François Bassolet et Eugène Lompo ; Secrétaire General-Claude Prieux, Trésorier Général-Hamidou Ouédraogo.

[English]
The women on the committees were as follows: Home Committee: Mah Compaore (Information) and Program Committee: Odette Sanogho.

[Français]
Les femmes faisant parties des commissions sont les suivantes : Commission accueil : Mah Compaoré (Information)  et Commission programme : Odette Sanogho.

1969

Communiqué de presse | Press Release:

[English]
The first African Film Festival of Ouagadougou will take place from February 1 to 15, 1969.

[Français]
Le premier Festival de Cinéma Africain de Ouagadougou aura lieu du 1er au 15 février 1969.

Programming | Programmation

Films actually shown to the public | Films présentés effectivement au public : 

Sénégal :
Borom Sarret, Sembène Ousmane
La Noire de…, Sembène Ousmane
Et la Neige n’était plus, A. Samb
Sarzan, M. Thiam
Lamb, P. Vieyra
Môl, P. Vieyra
Avec l’Ensemble, P. Vieyra
Grand Magal à Touba, Blaise Senghor

Niger
Le Retour de l’Aventurier, Mustapha Alassane
La Bague du Roi Koda, Mustapha Alassane
Aouré, Mustapha Alassane
Cabascabo, Oumarou Ganda

Haute-Volta (Burkina Faso)
Noce d’eau, Serge Ricci-Sekou Ouédraogo
Le Bagré, Serge Ricci-Sekou Ouédraogo
-6è anniversaire de la Haute-Volta
-Visite officielle du président Lamizana au Ghana
-L’école des Paysans

Cameroun | Cameroon
La fleur dans le sang, Urbain N’Dia
Point de vue !, Urbain N’Dia
Tam-Tam à Paris, Thérèse Sita-Bella
La Grande case Bamikélé, J.P. Gassa

France
Moro-Naba, Jean Rouch
Bataille sur le grand fleuve, Jean Rouch
Jaguar, Jean Rouch
Gouroma, Berguse sacrés, Igor de Carine
Demain à Naguila, Joris Ivens

Welcoming Committee | Accueil 

[English]
At the request of the Bureau of the Organizing Committee, Madame Jacqueline Ki-Zerbo, at the time Director of the School for Girls of Ouagadougou, kindly placed the students at the disposal of the Committee to assist as “Hostesses”

[Français]
À la demande du Bureau du Comité d’Organisation, Madame Jacqueline Ki-Zerbo à l’époque Directrice du Cours Normal de Jeunes Filles de Ouagadougou a bien voulu mettre à la disposition dudit Comité les jeunes filles pour aider à l’organisation en qualité d’Hôtesses d’accueil.

Mesdemoiselles : Colette Kere, Simone Abo, Assita Traoré, Maminata Traoré, Angèle Bougaire, Mariam Ouédraogo, Madeleine Zan, Kamissa Hema, Victoria Gissou, Rakiéta Kaboré, Evelyne Ouédraogo, Thérèse Koussoube, Alphonsine Cassalom, Jocelyne Koura, Germaine Nassouri, Alisata Kaboré.

1970

[English]
Women on the National Organizing Committee of the second African Film Festival of Ouagadougou:

[Français]
Les femmes faisant partie de la composition du Comité National d’Organisation du deuxième Festival de Cinéma Africain de Ouagadougou :

Mmes Alimata Salembéré, Simone Aïssé Mensah, Kadiatou Sanogo (Office des P&T), Odette Sanogo, Jacqueline Zi-Zerbo.

[English]
Election of the National Committee Bureau
The office of the First African Film Festival of Ouagadougou having resigned for various reasons: because of the assignments of the Vice-President Eugène Lompo to Fada N'Gourma, the general secretary Claude Prieux in Lome, Togo and on the other hand due to the resignation of the president, Alimata Salembéré for family reasons, a new Bureau was designated, Simone Aïssé Mensah was elected as President.

[Français]
Election du bureau du Comité National
Le bureau du Premier Festival de Cinéma Africain de Ouagadougou étant démissionnaire en raison d’une part des affectations du Vice-Président Eugène Lompo à Fada N’Gourma, du secrétaire général Claude Prieux à Lome, Togo et d’autre part de la démission de la présidente, Mme Alimata Salembéré pour des raisons de famille, un nouveau bureau fut réélu, Madame Simone Aïssé Mensah étant élue comme Présidente.

[English]
Monagambee (Angola) by Sarah Maldoror and Tam-Tam à Paris by Thérèse Sita-Bella (Cameroon) were selected in the screening program for the Second African Film Festival held from February 1 to 15, 1970.

[Français]
Monagambee (Angola) de Sarah Maldoror et Tam-Tam à Paris (Cameroun) de Thérèse Sita-Bella ont été sélectionnés dans le programme de projection des films pour le Deuxième Festival de Cinéma Africain tenu du 1er au 15 février 1970.

[English]
Actress Zalika Souley of Niger was one of the signatories of the filmmakers' resolution for the continuation of the Festival in Ouagadougou.

[Français]
La comédienne Zalika Souley de Niger a été une des signataires de la résolution des cinéastes pour le maintien du Festival à Ouagadougou.

Awards | Palmarès

[English]
The National Organizing Committee had designated the presentation of prizes, but for lack of a jury, they were not awarded.

[Français]
Le Comité national d’organisation a prévu des prix, mais par manque de jury, n’ont pas été décernés.

Ajouté | Added : 26/02/2019
During the Pan-African Cultural Festival of Algiers held in July 1969, a general assembly of filmmakers launched the idea of creating an association. On the occasion of the third edition of the Carthage Film Festival (JCC) in 1970, the FEPACI (The Pan-African Federation of Filmmakers) is born of the collective will to unite and implement an association for the advancement of the goals and objectives of African filmmakers. Senegalese Ababacar Samb Makharam was the first Secretary General. The pioneers of this organization are: Guinean Moussa Diakité, Ivorian Timité Bassori, Malian Souleymane Cissé, Mauritanian Med Hondo, Nigerian Ola Balogun, Nigeriens Oumarou Ganda, Moustapha Alassane and Zalika Souley. The Senegalese Sembène Ousmane, Paulin Soumanou Vieyra and Momar Thiam, South African, Lionel N'Gakane, Tunisians Tahar Cheriaa, Hassan Daldoul and Hatem Benmiled, etc.

Lors du Festival Culturel Panafricain d'Alger tenu en juillet 1969, une assemblée générale des cinéastes lance l’idée de créer une association. À l'occasion de la troisième édition des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) en 1970, la FEPACI (La fédération panafricaine des cinéastes) naît de la volonté collective de fédérer et de mettre en oeuvre une association pour l’avancement des buts et objectifs des cinéastes africains. Le premier Secrétaire général, le sénégalais Ababacar Samb Makharam. Les pionniers de cette organisation ont pour nom : le Guinéen Moussa Diakité, l'Ivoirien Timité Bassori, le Malien Souleymane Cissé, le Mauritanien Med Hondo,le Nigérian Ola Balogun, les Nigérien(e)s Oumarou Ganda, Moustapha Alassane et Zalika Souley les Sénégalais Sembène Ousmane, Paulin Soumanou Vieyra et Momar Thiam, le Sud africain, Lionel N'Gakane, les Tunisiens Tahar Cheriaa, Hassan Daldoul et Hatem Benmiled, etc.

(Source: Tahar Cheriaa. “La Fepaci et Nous” (Fepaci and Us). FEPACI, L'Afrique et le centenaire du cinema, Africa and the Centenary of Cinema, Paris, Présence Africaine, 1995.) 

Fespaco 2019 @CNA : Dhalinyaro by/de Lula Ali Ismail (Djibouti) – Village Cinéma Numérique Ambulant | “Digital Mobile Cinema”

Fespaco 2019 @CNA : Dhalinyaro
by/de Lula Ali Ismail (Djibouti)
Village Cinéma Numérique Ambulant |“Digital Mobile Cinema”

Dhalinyaro (Jeunesse | Youth) 2017, 90 min
by/de Lula Ali Ismail

CNA Village - 25 February 18h. The cinema of Djibouti in the spotlight: debate and screening of the film Dhalinyaro by Lula Ali Ismail, in the presence of the director.

Village CNA - 25 février 18h. Le cinéma de Djibouti à l'honneur: débat et projection du film Dhalinyaro de Lula Ali Ismail, en présence de la réalisatrice.

(Source: Facebook & Twitter)

Synopsis

Deka, Asma and Hibo, 3 young women (from different socio-economic backgrounds) who take their secondary school graduation exam. And that blazing sun and dust that masks the differences.

Deka, Asma et Hibo, 3 jeunes femmes (issues de milieux socio-économiques différents) qui vont passer le BAC. Et ce soleil de plomb et cette poussière qui masque les différences.

Biography | Biographie

Lula Ali Ismail is a director and screenwriter from Djibouti who lives and works in Canada. Her family emigrated to Montreal in the early 1990s. Interested in the world theatre she enrolled in courses in theatrical art for two years. Though wanting to continue as an actress, she is only offered minor roles in several television series. In 2012, she pursues her interest in cinema from the other side of the camera, as director and screenwriter, creating the 27-minute film Laan.

Lula Ali Ismail est une actrice, scénariste et réalisatrice djiboutienne qui vit et travaille au Canada. Sa famille émigre au début des années 1990 à Montréal. Elle s’intéresse au monde du théâtre, et suit un cours d’art théâtral pendant deux ans. Mais, désirant poursuivre comme comédienne, elle ne se voit proposer ensuite que des rôles mineurs dans plusieurs séries televises. En 2012, elle se lance de l’autre coté de la caméra, comme réalisatrice et scénariste, et crée un court métrage de 27 minutes, intitulé Laan.

(Image: jccarthage.com)
(Source: Wikipedia)




22 February 2019

FESPACO 2019 : L’Assemblée des Yennenga | Assembly of the Yennengas


FESPACO 50 (1969-2019)
L’Assemblée des Yennenga | Assembly of the Yennengas

Organisée par Fatou Kandé Senghor
L’Assemblée des Yennenga
Brunch
Dimanche 24 février 2019
10h-13h
Où sont les réalisatrices ? Atelier de réflexion. “Qu’est ce qu’on peut changer et comment ?”

Organised by Fatou Kandé Senghor
Assembly of the Yennengas
Brunch
Sunday 24 February 2019
10h-13h
Where are the female directors? Think-tank workshop. “What can we change and how?”


LIENS | LINKS
Les femmes à la 26è édition

Also see | À voir aussi :

FESPACO 2019 : The place of women in the film industry in Africa and the diaspora | La place des femmes dans l’ industrie du cinéma africain et de la diaspora (Table Ronde)