The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

ABOUT THE BLOGGER

My photo
Director/Directrice, Centre for the Study and Research of African Women in Cinema | Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinéma

15 February 2019

FESPACO 2019: Fahavalo, Madagascar 1947 by/de Marie-Clémence Andriamonta-Paes (Madagascar)


FESPACO 2019
Fahavalo, Madagascar 1947 (2018) 90min
by/de Marie-Clémence Andriamonta-Paes (Madagascar)

Official Selection | Sélection officielle
Documentary (feature)
Documentaire (long-métrage)



Synopsis

They were called fahavalo, “enemies”, as they rebelled against French colonial authorities in 1947, only armed with spears and talismans. The film is a journey across Madagascar in search of the last witnesses of a long forgotten rebellion.

À Madagascar en 1947, les rebelles insurgés contre le système colonial sont appelés fahavalo, «ennemis» de la France. Les derniers témoins évoquent leurs longs mois de résistance dans la forêt, armés seulement de sagaies et de talismans.

Biography | Biographie

Of Malagasy and French nationality, Marie-Clémence Andriamonta Paes spent her childhood in Madagascar. She is a filmmaker and producer of documentaries that have received awards in international festivals (Cinéma du Réel, Liepzig, Friborg, Festival Jean Rouch ...). With her husband Cesar Paes, they have produced An Opera from the Indian OceanSaudade do FuturoAwara SoupSongs and Tears of NatureAngano ... angano, Tales from MadagascarFahavalo, Madagascar 1947 is her first film as a director, she was motivated by the desire to know about the history of the insurrection of 1947 in Madagascar. 

De nationalité malgache et française, Marie-Clémence Andriamonta Paes a passé son enfance à Madagascar. Elle est auteur et productrice de documentaires primés dans les festivals internationaux (Cinéma du Réel, Liepzig, Fribourg, Festival Jean Rouch...). Avec son mari Cesar Paes, ils ont signé notamment "l'Opéra du bout du monde", "Saudade do Futuro""Le Bouillon d’Awara", "Aux guerriers du silence", "Angano… angano… Nouvelles de Madagascar""Fahavalo, Madagascar 1947" est son premier film en tant que réalisatrice, il a été motivé par la volonté de comprendre l'histoire de l'insurrection de 1947 à Madagascar.


A few reflections by Marie-Clémence:

I studied sociology with several courses in ethnology, as that was the only way to study Malagasy culture. I even took courses with Jean Rouch in ethnographic cinema at the University of Nanterre. For the sake of practicality, I also studied communication and received a degree in marketing and publicity at the Sorbonne. But finally, I left the comfortable path of a career in communication to follow a stronger desire, to make, with Cesar Paes, films that could change the image of our cultures on the screens of Europe and America. All of our films have always been based on the knowledge transmitted by oral cultures. The central idea being that there are treasures that are transmitted from generation to generation by word of mouth that are never written down, and they should not be neglected or looked down upon.

Quelques réflexions de Marie-Clémence:

J'ai fait des études de sociologie avec plusieurs options en ethnologie parce que c'était la seule façon d'étudier la culture malgache. J'ai même suivi les cours de Jean Rouch en cinéma ethnographique à l'université de Nanterre. Par souci de réalisme, j'ai aussi étudié la Communication et j'ai obtenu un diplôme de marketing et publicité, à la Sorbonne. Mais finalement j'ai délaissé la voie confortable d'une carrière en communication pour répondre à un désir plus fort : celui de faire, avec César Paes, des films pour changer l'image de nos cultures sur les écrans d'Europe et d'Amérique. Tous nos films étaient et sont toujours basés sur le savoir, les connaissances, que transmettent les cultures orales. L'idée centrale étant qu'il y a des trésors qui se transmettent de génération en génération de bouche à oreille, sans jamais passer par l'écrit, et ce n'est pas une raison pour les négliger, ou les mépriser.


No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues