The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

ABOUT THE BLOGGER

My photo
Director/Directrice, Centre for the Study and Research of African Women in Cinema | Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinéma

15 February 2019

FESPACO 2019: Silas de/by Hawa Essuman (Kenya)



FESPACO 2019
Silas (2017) 80min
de/by Hawa Essuman (Kenya) 

Official Selection | Sélection officielle
Documentary (feature)
Documentaire (long-métrage)



Synopsis

Liberian activist, Silas Siakor is a tireless crusader, fighting to crush corruption and environmental destruction in the country he loves.
Through the focus on one country, Silas is a global tale that warns of the power of politics and celebrates the power of individuals to fight back. One man's battle gains momentum and emboldens communities to raise their fists and smartphones, seize control of their lands and protect their environment. It is a new generation of resistance.
Activiste libérien Silas Siakor est un militant infatigable qui se bat pour écraser la corruption et la destruction de l'environnement dans le pays qu'il aime.
En visant sur son pays, Silas est un conte mondial qui met en garde contre le pouvoir de la politique et au même temps célèbre le pouvoir des individus à se défendre. La bataille d'un homme prend de l'ampleur et encourage les communautés à lever le poing et les smartphones, à prendre le contrôle de leurs terres et à protéger leur environnement. C'est une nouvelle génération de résistance.


Biography | Biographe


Ghanaian-Kenyan filmmaker Hawa Essuman's foray into the moving image started as a trainee director for the television series Makutano Junction, by the second season she was the assistant director. She quickly gained the confidence and experience to venture into film and in 2009 completed Lift and Selfish.  Hawa directed Soul Boy under the tutelage of German director Tom Tykwer who initiated the film workshop from which the film evolved. Silas, co-directed with Anjali Neyar has won multiple awards, including the Amnesty International Durban Human Rights Award (2018) and the Audience Award for best documentary at the Riverrun Film Festival (2018).

Hawa Essuman a travaillé pendant 15 ans comme scénariste pour le théâtre et la télévision sur des projets divers (publicités, séries documentaire). Son long métrage, Soul Boy, a été présenté dans plus de 40 festivals de cinéma à travers le monde, remportant plusieurs prix, notamment le prix Dioraphte du public au Festival international du film de Rotterdam. Son film a été présenté en première à la Tate Modern en 2012 dans le cadre du projet Little Sun d’Olafur Eliasson. Silas, co-réalisé avec Anjali Neyar, a remporté de nombreux prix, notamment le Prix Amnesty International Durban des droits de l'homme (2018) et le Prix du public du meilleur documentaire au Festival du film de Riverrun (2018).


Hawa Essuman reflects on her source of inspiration and how film contributes to making the world a better place.

Humans [are my biggest source of inspiration]. I love human interaction and human relationships and how we absorb stories, conversations. How we look to better ourselves. I really enjoy that and how we question ourselves. I like the questioning and the curiosity of the human mind...

Film shows us who we are at that time and we are constantly changing and constantly moving forward. The film that I make today will inform us as to who we were then. It is a 3D snapshot of who it is we were at that time. And the film that's made after that will show us who we are then. That is what it is for. It is very informative. It's like any other piece of art in that respect. That you get to play over and over...

(Transcription of excerpts of the interview by Neta Norrmo of Aveny Production https://www.youtube.com/watch?v=wUtYX8pZ_so)


Hawa Essuman relate sa source d'inspiration et explique comment le cinéma contribue à rendre le monde meilleur.

Les être humains [sont mes plus grandes sources d’inspiration]. J'aime les interactions et les relations humaines et la manière dont nous absorbons les histoires, les conversations. Comment nous cherchons à nous améliorer. J'aime vraiment ça et la façon dont nous nous posons des questions. J'aime le questionnement et la curiosité de l'esprit humain ...

Les films nous montrent qui nous sommes à ce moment-là et nous évoluons, progressons constamment. Le film que je fais aujourd'hui nous dira qui nous étions à l'époque. C'est un instant en 3D de qui nous étions à cette époque. Et le film qui sera fait après nous montrera qui nous étions à cet instant-là. Il est fait pour ça. C'est très instructif. C'est comme n'importe quelle autre œuvre d'art à cet égard, qu’on peut jouer encore et encore ...

(Transcription d'extraits de l'entretien avec Hawa Essuman par Neta Norrmo de Aveny Production)


No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues