The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

ABOUT THE BLOGGER

My photo
Director/Directrice, Centre for the Study and Research of African Women in Cinema | Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinéma

23 March 2020

Awotele, une revue panafricaine de cinéma - n°15 2020 Focus: Les femmes dans le cinéma | Women in cinema

AWOTELE n°15 2020

An revue panafricaine de cinéma 
A panAfrican Film Critic Magazine

FOCUS
Les femmes dans le cinéma | Women in cinema


Créée en 2015, AWOTELE est une revue panafricaine de cinéma bilingue (Français | Anglais)

Launched in 2015, AWOTELE is a bilingual PanAfrican Film Critic Magazine (French | English)




SOMMAIRE
Awotele n°15, Mars 2020
JCFA
BURKINA FASO

EDITO
FOCUS : Les femmes dans le cinéma : (Khadija Alami, Claudia Haidara-Yoka, Chioma Ude)
CLOSE-UP : Entretien avec Mamadou Dia
FOCUS : Les femmes dans les télévisions
FLASHBACK : Noura Reve de Hinde Boujemaa


TABLE OF CONTENTS
Awotele n°15, March 2020
JCFA
BURKINA FASO

EDITO
FOCUS: Women in cinema:(Khadija Alami, Claudia Haidara-Yoka, Chioma Ude)
CLOSE-UP: Interview with Mamadou Dia
FOCUS: Women in the television Industry
FLASHBACK: Noura's Dream by Hinde Boujemaa

22 March 2020

Rokhaya Diallo : Où sont les Noirs ? (Where are the Blacks?)

Rokhaya Diallo : Où sont les Noirs ? (Where are the Blacks?)

Excerpt of interview with Rokhaya Diallo by TV5Monde (translated from French). 

This documentary was born from an original idea of producer Richard Koné and journalist/radio producer Ali Rebeihi.

Since the beginnings of French cinema, blacks have been used in the media for the perpetuation of prejudices that targeted them and of which they are the victims. [For instance] the clown "Chocolat" during the period of the Lumière brothers, who was already presented as a figure to be ridiculed. And these representations continued from decade to decade.

The representation of Josephine Baker, as hyper-sexualized woman, or of blacks on the cinema or television screens, as well as in advertising, as grotesque and ridiculous.

We interviewed intellectuals, film and television actors and actresses of cinema, those who make the images, those who critique and study them, such as Marie-France Malonga and Régis Dubois.

The idea was to make an inventory and to propose solutions.

Où sont les Noirs ? (2020), a documentary by Rokhaya Diallo, produced by Redstone & Les Bons Clients. With the participation of:

Aïssa Maïga
Deborah Lukumuena
Sonia Rolland
Bibiane Godfroid
France Zobda
Memona Hintermann-Affejee
Marie-France Malonga
Lucien Jean-Baptiste
Noom Diawara
Pat La Réal
Gary Dourdan
Sekouba Doucoure
Laurent Grégoire
Régis Dubois

Read also | À lire aussi

Être actrice noire en France: (dé)jouer les imaginaires par/by LUCIE ANDRÉ [To Be a Black Actress in France: (un)playing imaginaries]

Les noirs dans le cinéma français (Blacks in French cinema) - Régis Dubois
https://africanwomenincinema.blogspot.com/2016/05/les-noirs-dans-le-cinema-francais.html

Zélie Asava: mixed-race identities and representation in Irish, U.S. and French cinemas
https://africanwomenincinema.blogspot.com/2015/02/zelie-asava-mixed-raced-identities-and.html

Claire Diao : Double Vague, le nouveau soufflé du cinéma français (Double wave, the new energy of French cinema) 2017

18 March 2020

Ouaga Film Lab 2020 - Call for projects | Appel à projet


Ouaga Film Lab 2020
Call for projects | Appel à projet

Completion period
from September 10 to 19, 2020

Deadline for sending files: May 29, 2020

Période de réalisation
du 10 au 19 septembre 2020

Date limite d’envoi des dossiers :
29 mai 2020



For its 5th edition, Ouaga Film Lab renews its call for projects for feature films in development, fictions or documentaries. The following call for projects is opened to African project promoters (which director is coming from West, Central or Great Lakes Africa ; and the producer from any African country), in the field of cinema.

Pour sa 5ème édition OUAGA FILM LAB renouvelle son appel aux projets de films en développement, fictions ou documentaires. Le présent appel s’adresse à des porteurs de projets africains dans le domaine du cinéma, dont le réalisateur est ressortissant d’un pays d’Afrique de l’Ouest, du Centre et des Grands Lacs et le producteur ressortissant d’un pays africain.


Ouaga Film Lab is a meeting platform for young talents from the continent and
international consultants. It establishes a direct two-way dialogue: between the African talents themselves and with professionals from the whole world; promoting, networking and exchanging around the inherent difficulties of film production, both locally and internationally.

OUAGA FILM LAB est une plateforme de rencontres entre des jeunes talents du continent et des consultants internationaux. Elle instaure un dialogue direct à double-sens : entre les talents africains eux-mêmes ; et avec des professionnels du reste du monde, favorisant la mise en réseau et les échanges autour des difficultés inhérentes à la production cinématographique tant au niveau local qu’international.


Ouaga Film Lab is the first development and co-production laboratory in West Africa. Its main purpose is to strengthen the competitiveness of directors and producers of the countries of the sub-region in the various international laboratories and to facilitate their access to local financing funds, international co-productions and their close collaboration with confirmed mentors from the continent.

OUAGA FILM LAB est le premier laboratoire de développement et de coproduction en Afrique de l’Ouest. Il a pour but principal le renforcement de la compétitivité des réalisateurs et producteurs des pays de la sous-région dans les différents grands laboratoires internationaux et la facilitation de leur accès aux fonds de financements locaux, à des coproductions internationales et à leur mise en étroite collaboration avec des mentors confirmés du continent.


As in its 4th edition, the call is to opened to professionals from West, Central or Great Lakes Africa, who fit the criteria set out in the 2020 regulations.

Tout comme lors de sa 4ème édition, l’appel à projets est ouvert aux professionnels de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique Centrale et de la région des Grands Lacs qui répondent aux critères énoncés dans le règlement de Ouaga Film Lab 2020.


At the end of the call for projects, a committee will select 10 film projects that will be invited to participate in the 5th edition of Ouaga Film Lab. The main selection criteria are the artistic quality of the presented projects, as well as the sensitivity of the subject.

À l’issue de l’appel à projets, un comité sélectionnera 10 projets cinématographiques et 5 projets de jeunes producteurs qui seront invités à participer à cette plateforme. Le principal critère de sélection est la qualité artistique des projets présentés, ainsi que la sensibilité du sujet abordé.


Registration is free and should be done online: www.ouagafilmlab.net
It must meet the criteria set out in the regulation and be made before the May 29th 2020 at 00:00 GMT.

L’inscription est gratuite et se fait en ligne sur le site www.ouagafilmlab.net. Elle doit respecter les critères énoncés dans le règlement et doit être faite avant le 29 mai 2020 à 00 heures TU.


The file must be written in French or English.
Any candidate (director or producer) has the right to submit maximum 2 projects.

Les dossiers doivent être rédigés soit en français ou en anglais, les deux langues de travail du Lab. 
Tout candidat (le réalisateur ou le producteur) a le droit de proposer plus d’un projet dans un maximum de deux projets.


This file should include:
- The synopsis or a treatment of 10 pages maximum or 15000 characters,
- The director’s note of intent (maximum 1 page),
- The producer’s note of intent (maximum 1 page),
- The curriculum vitae (focused on the filmography) of the director,
- The curriculum vitae (focused on the filmography) of the producer,
- The presentation of the production company,
- The detailed budget of the project (in local currency and in euros)
- A passport size photo of the director - JPG Format (300 dpi / 10 × 15 cm),
- A passport size photograph of the producer - JPG Format (300 dpi / 10 × 15 cm),
- A Vimeo or Youtube link from the director’s last film, subtitled in French or English (short films and feature films are accepted).

Ce dossier comprend :
- Le synopsis ou un traitement de 10 pages maximum ou 15000 caractères,
- La note d’intention du réalisateur (maximum 1 page),
- La note d’intention du producteur (maximum 1 page),
- Le curriculum-vitae (porté sur la filmographie) du réalisateur,
- Le curriculum-vitae (porté sur la filmographie) du producteur,
- La présentation de la société de production,
- Le budget détaillé du projet (en monnaie locale et en euros)
- Une photo format passeport du réalisateur – JPG Format (300 dpi /10×15 cm),
- Une photo format passeport du producteur – JPG Format (300 dpi /10×15 cm),

- Un lien Viméo ou Youtube du dernier film du réalisateur ou du producteur sous-titrés en français ou en anglais (les courts et long-métrages sont acceptés).


At the end of this week of training, meetings and pitching of the projects, several prizes will be given to the best projects, so they can participate to international script writing residencies or coproduction markets.

Au terme de la semaine de formation, de rencontres et de présentations de projets, de nombreuses bourses de résidence d’écriture aussi bien en Afrique qu’en Europe seront décernées aux meilleurs projets. 


The 5th edition of OUAGA FILM LAB will take place from September 10th to 19th 2020 in Ouagadougou. It’s organized in close collaboration with Sud Ecriture (Tunisie), EAVE (European Audiovisual Entrepreneurs), the French Institute (IF Paris, IF Burkina Faso, the Fabrique des cinémas du monde, the Cinémathèque Afrique), the Moulin d’Andé, the Festival international de film documentaire d’Agadir in Morocco (FIDADOC), the Groupe Ouest (France), and Medienboard Berlin–Brandenburg (Germany) ; as well with the support of the Swiss Office for Cooperation in Burkina, the Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC), the International Organization of the Francophonie (OIF), the Goethe Institute of Ouagadougou, Canal Plus, TV5MONDE and the Ministry of Culture and Tourism of Burkina Faso.

L’édition 2020 se déroulera pour la résidence OUAGA FILM LAB du 14 au 19 septembre 2020 et pour les ateliers OUAGA PRODUCERS LAB du 10 au 19 septembre 2020 à Ouagadougou. Elle est organisée en étroite collaboration avec Sud Ecriture (Tunisie), l’EAVE (European Audiovisual Entrepreneurs), l’Institut français (IF Paris, IF Burkina Faso, la Fabrique des cinémas du Monde, la Cinémathèque Afrique), le Moulin d’Andé, le Festival international de film documentaire d’Agadir au Maroc (FIDADOC), le Groupe Ouest, le Medienboard Berlin–Brandenburg ; ainsi qu’avec le soutien du Bureau Suisse de la Coopération au Burkina, le Centre National du Cinéma et de l´image animée (CNC), de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), de l’Institut Goethe de Ouagadougou, de Canal Plus, de TV5MONDE et du Ministère de la culture et du tourisme du Burkina Faso.

09 March 2020

Festival CINEF 2020 : Cinéma au féminin | Women-focused film festival (Kinshasa) APPEL A FILMS | CALL FOR ENTRIES

Festival CINEF 2020 : Cinéma au féminin
(Women-focused film festival)
Kinshasa
APPEL A FILMS | CALL FOR ENTRIES

Festival CINEF 5è édition - 60è anniversaire de l'indépendance de la R.D. Congo, du 22 au 27 juin 2020 | 5th edition, 60th anniversary of the independence of RD Congo, 22-27 June 2020

[APPEL A FILMS]
La 5é édition du Festival CINEF est à votre porte.
Envoyez dès maintenant votre film long/court-métrage, documentaire, fiction avant la date limite des inscriptions prévue le 25 avril à minuit.
Films à envoyer à l'adresse : cinef2020@gmail.com

[CALL FOR ENTRIES]
The 5th CINEF is at your doorstep. Send your feature short, documentary, fiction film now before the registration deadline, April 25 at midnight.
Send films to: cinef2020@gmail.com

À lire aussi | See also
Clarisse Muvuba : The Cinef, women who dare | Le Cinef des femmes qui osent - Interview/entretien by/par Wendy Bashi

08 March 2020

The African Women in Cinema Blog celebrates International Women's Day | Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma fête la journée internationale des femmes


The African Women in Cinema Blog celebrates International Women's Day
Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma fête la journée internationale des femmes

International Women's Day is celebrated in many countries around the world. It is a day when women are recognized for their achievements without regard to divisions, whether national, ethnic, linguistic, cultural, economic or political. It is an opportunity to take stock of past struggles and achievements, and above all, to prepare for the future and the opportunities that await future generations of women.

La Journée internationale des femmes est célébrée dans de nombreux pays à travers le monde. C'est un jour où les femmes sont reconnues pour leurs réalisations, sans égard aux divisions, qu'elles soient nationales, ethniques, linguistiques, culturelles, économiques ou politiques. C'est une occasion de faire le point sur les luttes et les réalisations passées, et surtout, de préparer l'avenir et les opportunités qui attendent les futures générations de femmes.

***

Since its creation in 2009 the African Women in Cinema Blog has promoted the advancement of research and communication relating to African women in cinema and using social media to encourage dialogue and the exchange of information, ideas, experiences and resources.

Depuis sa création en 2009 le Blog sur les femmes africaines dans le domaine cinématographique et de la culture visuelle à tenter de faire progresser la recherche et la communication relatives aux femmes africaines dans le cinéma et d'utiliser les médias sociaux pour promouvoir le dialogue et l'échange d'informations, d'idées, d'expériences et de ressources.



05 March 2020

Journées cinématographiques de la femme africaine - JCFA 2020 (Cinema Days of African Women of the Moving Image) Burkina Faso

Journées cinématographiques de la femme africaine - JCFA 2020 (Cinema Days of African Women of the Moving Image) Burkina Faso

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) organise du 02 au 07 mars 2020, la 6e édition des Journées Cinématographiques de la Femme africaine de l’Image (JCFA), sous le thème : « Cinéma, genre et lutte contre les violences faites aux femmes».

Cette manifestation cinématographique est dédiée aux professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel. Elle est née de la synergie de plusieurs volontés : celles des femmes professionnelles africaines de l’image, du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO), de nos partenaires et particulièrement du gouvernement burkinabè.

Au cours de cette édition, des projections de films, un atelier en image, son et montage, des panels et expositions offriront l’opportunité d’échanger sur les problématiques liées à la profession cinématographique et audiovisuelle de la femme africaine de l’image.

The 6th edition of Cinema Days of African Women of the Moving Image (JCFA), organized by the Pan-African Film and Television Festival of Ouagadougou (FESPACO) runs from 2-7 March 2020 under the theme: "Cinema, gender and fighting violence against women”.

This cinematographic event is dedicated to film and audiovisual professionals. It was born from the results of several enthusiastic parties coming together: African women professionals of the moving image, the Panafrican Festival of Cinema and Television of Ouagadougou (FESPACO), other partners and particularly the Burkinabè government.

During this edition, film screenings, a visual, sound and editing workshop, panels and exhibitions, will offer the opportunity to discuss issues related to the film and audiovisual profession of the African woman of the moving image.


« Cinéma, genre et lutte contre les violences faites aux femmes »

Nos mères, nos épouses et nos filles n’abdiquent pas dans le combat pour arracher et acquérir plus de droits. Cela est tout-à-fait légitime dans nos sociétés où règnent encore tant d’hy- pocrisies et de mépris dans la reconnaissance de la valeur des femmes. Comme si cela ne suffisait pas, elles sont parfois rabaissées en subissant des viols sexuels. Quoique constituant plus de la moitié de la population mondiale, elles ont de plus en plus le sentiment de ne pas être à la place qu’elles méritent. Face aux cumulatives frustrations, résignations et sous-estimations, elles ont envie de crier encore et encore leur ras-le-bol. Aussi, aujourd’hui plus qu’hier, se rebiffent-elles contre les silences pesants et complaisants ou autres déconsidérations multiples subies. Actuellement elles crèvent l’écran médiatique à travers des manifestations, des réseaux et des débats. Il est plus que temps de se structurer et de s’organiser pour se dresser contre ces faits avilissants. Afin que la femme ait un positionnement politique, économique, social et culturel plus juste, ou que cessent les violences sexuelles, les professionnelles africaines du cinéma s’indignent. Ces créatrices sont bien au fait de ces réalités dégradantes dans leur milieu professionnel ainsi que de leur vulnérabilité face aux harcèlements sexuels persistants. C’est donc en toute conscience et compétence que la cinéaste africaine voudrait davantage crever le plafond de verre, en vue de l’amélioration statutaire des femmes rurales et citadines. Opportunités stratégiques de partage d’expériences, les JCFA 2020 braquent sa « caméra cinématographique » sur cette double problématique du genre et des violences sexuelles faites aux femmes. Cette 6e édition permettra certainement d’évaluer quantitativement et qualitativement les productions filmiques existantes en lien avec le thème de la présente session. Dans quelle mesure les échanges et débats pourraient enrichir les cinéastes pour leurs productions futures? Le cinéma est-il un moyen pertinent de pression, pouvant influer la gouvernance des leaders de tous ordres ? Comment l’utiliser afin que son impact sur les masses puissent mettre définitivement débout les femmes, au bénéfice de leurs droits et de leur intégrité physique ?

“Cinema, Gender and Fighting Violence Against Women”

Our mothers, wives and daughters are not giving up the fight for more rights. This is quite legitimate in our societies where there is still so much hypocrisy and contempt in recognizing the va- lue of women. As if that were not enough, they are sometimes belittled through sexual abuse. Although they account for more than half of world’s population, increasingly women feel not being in the place they deserve. Faced with so much frustration, resignation and misjudgement, they feel like voicing out their discontent. Today, more than in the past, they are showing their dissent against the deafening and complacent silence or other forms of discredit suffered. Today, they are present on the media through demonstrations, networks and debates, for the time has come to organize and stand against such demeaning practices. African female film professionals are standing up for women to enjoy a fairer political, economic, social and cultural positioning as well to halt sexual violence. These talented creators are fully aware of such degrading realities in their work place, as well as being vulnerable to persisting sexual harassment. In good conscience and competent, the African female filmmaker would like to further shatter the glass ceiling for all women, rural and urban, to enjoy a better status.

As a strategic opportunity for sharing experiences, JCFA 2020 is flashing the light on the dual issue of gender and sexual violence against women. This 6th Edition will certainly provide an opportunity to assess, quantitatively and qualitatively, existing film productions with respect to the edition’s theme. To what extent exchanges and debates could inspire filmmakers in their future productions? Is cinema a relevant tool of pressure that can influence the governance of leaders at any scales? How can it be used so that its impact on masses can help women stand stronger for their rights and their physical integrity?