The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

22 February 2015

FESPACO 2015 – Film Schools | Écoles de cinéma : Aïssata Ouarma - Félicia Kouakou Abossi Abenan - Sara Mikayil


Fespaco 2015 – Film Schools in competition | Écoles de cinéma en compétition

Women filmmakers in this category |
Les réalisatrices dans cette catégorie :

Aïssata Ouarma (ISIS- Institut Supérieur de L'image et du Son - Burkina Faso)

Félicia Abenan Abossi Kouakou (ISACOM- Institut Supérieur Africain de Communication - Côte d'Ivoire)

Sara Mikayil (ESAV L'École supérieure des arts visuels de Marrakech, Maroc/Morocco)


The Filmmakers and synopses of their films | Les réalisatrices et les synopsis de leurs films

Aïssata Ouarma
Je danse, donc je suis (“I dance, therefore I am”)
(ISIS- Institut Supérieur de L'image et du Son - Burkina Faso)
MEILLEUR DOCUMENTAIRE | BEST DOCUMENTARY

[English]
Filmmaker’s statement: This documentary film is a portrait of the ambitious young dancer choreographer Mariam Traoré, who, despite the rejection of her family for her decision to become a dancer, believed in her dream, her dream of becoming a dancer and choreographer. For her the only way to prove her existence is to dance. This film is a tribute to Mariam, and through it, all the women who fight for the acceptance of the career of their choice.

[Français]
La declaration de la cinéaste: Ce film documentaire est un portrait de l’ambitieuse jeune danseuse chorégraphe Mariam Traoré, qui malgré le rejet de sa famille pour son choix de devenir danseuse, a cru a son rêve, son rêve de devenir danseuse chorégraphe. Pour elle le seul moyen de prouver son existence c'est de danser. Ce film est un hommage à Mariam et à travers elle toutes ces femmes qui se battent pour faire accepter le métier de leur choix.



Félicia Abenan Abossi Kouakou
Karité, manne des savanes (“Shea butter, a blessing of the Savanna”)
(ISACOM- Institut Supérieur Africain de Communication - Côte d'Ivoire)
LE PRIX DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DE L’UNION AFRICAINE | AFRICAN UNION HEALTH AND SECURITY AT WORK AWARD

[English]
Felicia Kouakou Abossi Abenan won the first prize with Karité, manne des savanes (“Shea butter, a blessing of the Savanna”). The 13-minute film highlights the virtues of Shea butter and its economic importance in traditional society. This is achieved with the support and the explanations of Soro, a young botanist researcher who worked with Professor Laurent Ake-Assi, a leading figure of botany in Côte d’Ivoire, if not Africa.

[Français]
Félicia Kouakou Abossi Abenan a remporté le premier prix avec ‘‘Karité, manne des savanes’’. En 13 minutes, elle a mis en exergue les vertus du Karité ainsi son importance économique dans la société traditionnelle. Ce, avec le soutien et les explications du chercheur Soro, un jeune botaniste qui a travaillé avec le professeur Laurent Aké-Assi, l’arbre tutélaire de la botanique en Côte d’Ivoire voire en Afrique. 

Image: News.abidjan.netClap ivoire 2014: Awards ceremony | Cérémonie de récompense



Sara Mikayil
Liberté emprisonnée (“Freedom imprisoned”)
(ESAV L'École supérieure des arts visuels de Marrakech, Maroc/Morocco)

[English]
A mother’s quest to give happiness to her handicapped son.

[Français]
La quête d’une mère pour offrir un bonheur à son fils handicapé.

Liberté imprisonnée by/de Sara Mikayil



No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues