The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

13 February 2015

FESPACO 2015 – Akosua Adoma Owusu: “Kwaku Ananse”

akosuaadoma.com
Fespaco 2015 – Short film in competition | court métrage en compétition

Kwaku Ananse  (2013)
Akosua Adoma Owusu: (USA-Ghana)

The filmmaker | La réalisatrice

[English]
Akosua Adoma Owusu is a filmmaker of Ghanaian parentage whose films have screened worldwide in prestigious film festivals, museums, galleries, universities and microcinemas since 2005.

In 2013, The Huffington Post listed Akosua in "Black Artists: 30 Contemporary Art Makers Under 40 You Should Know." She started her career in the entertainment industry as an HBO Films post-production assistant on Chris Rock's documentary 'Good Hair' where she worked under renowned cinematographers Cliff Charles and Bradford Young.

Moving between the worlds of experimental film, African cinema, and fine arts, Akosua established her presence in the fine art world after studio assisting Los Angeles-based artist Rodney McMillian and curator, Christine Y. Kim; and with her showing in 30 Seconds Off an Inch, a 2009-2010 group exhibition curated by Naomi Beckwith. At 25, she was the youngest artist to be included in this exhibition of 60 distinct artworks by 42 established artists at the Studio Museum in Harlem.

In 2010, Akosua Adoma Owusu established the production company Obibini Pictures in Ghana to produce alternative African films for international markets. Her recent projects include reviving Ghana's oldest cinema, The Rex Cinema as an alternative creative space for art, music, and film.

[Français]
Akosua Adoma Owusu est une cinéaste d'origine ghanéenne. Depuis 2005 ses films passent dans de prestigieux festivals de cinéma, des musées, galeries, universités et microcinémas partout dans le monde.

En 2013, le Huffington Post la signale comme une des trente artistes noirs contemporains de moins de quarante ans à connaître. Elle commence sa carrière dans l'industrie du divertissement comme une assistante de post-production pour HBO Films sur le documentaire de Chris Rock « Good Hair » où elle travaille sous la direction de cinéastes de renom, Cliff Charles et Bradford Young.

Navigant entre les mondes du cinéma expérimental, du cinéma africain, et des beaux-arts, Akosua établit sa présence dans l’univers des beaux arts après son passage comme assistante dans le studio de l’artiste Rodney McMillian et la conservatrice Christine Y. Kim basés à Los Angeles, et avec « 30 Seconds Off an Inch », une exposition collective organisée par Naomi Beckwith en 2009-2010. A 25 ans, Akosua était la plus jeune artiste à faire partie de cette exposition de 60 œuvres par 42 artistes reconnus au Studio Museum de Harlem.

Akosua Adoma Owusu crée la société de production Obibini Pictures au Ghana en 2010, qui a pour objectif de produire des films africains alternatifs pour les marchés internationaux. Son dernier projet comporte la revivification du plus vieux cinéma du Ghana, Le Rex, comme un espace de création alternative pour l'art, la musique et le cinéma.

Synopsis 

[English]
“Kwaku Ananse” is an intensely personal project which draws upon the rich mythology of Ghana. The short film combines semi-autobiographical elements with the tale of Kwaku Ananse, a trickster in West African stories who appears as both spider and man. Ananse teaches us that there are two sides to everything and everyone.
The fable of Kwaku Ananse is combined with the story of a young outsider named Nyan Koronhwea attending her estranged father's funeral. Nyan's father led two separate lives with two wives and two families — one in Ghana, one in the United States. Nyan's ambivalence about her father's double life is a reflection of a broader truth about the nature of our personal relationships. 

[Français]
"Kwaku Ananse" est un projet très personnel qui s’appuie sur la riche mythologie du Ghana. Le court-métrage réunit des éléments semi-autobiographiques avec le conte de Kwaku Ananse, un fripon ou farceur (en anglais : trickster) dans les contes de l’Afrique de l'Ouest qui apparaît à la fois comme l'araignée et l'homme. Ananse nous apprend qu’il y a deux faces dans chaque être et chaque chose.

La fable de "Kwaku Ananse" est reliée avec l'histoire de la jeune expatriée Nyan Koronhwea qui vient assister aux funérailles de son père qu'elle a très peu connu. Celui-ci menait deux vies séparées avec deux femmes et deux familles—une au Ghana et une aux États-Unis. L'ambivalence de Nyan envers la double vie de son père illustre une vérité plus large sur la nature de nos relations personnelles.




Source: http://akosuaadoma.com 

Imageshttp://akosuaadoma.com

No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues