The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

07 February 2015

ASSIA DJEBAR: écrivaine, cinéaste, intellectuelle, l’immortelle, nous a quitté | writer, cineaste, intellectual, has left us


ASSIA DJEBAR: écrivaine, cinéaste, intellectuelle, l’immortelle, nous a quitté | writer, cineaste, intellectual, has left us

Je me suis dit que la femme est privée d'image: on ne peut pas la photographier et elle même n'est pas propriétaire de son image. Parce qu’elle est enfermée, la femme observe l'espace interne, mais elle ne peut pas regarder l’espace extérieur, ou seulement si elle porte le voile et si elle regarde d’un seul œil. Donc je me suis proposé de faire de ma caméra l’œil de la femme voile.*

I thought to myself that the woman has been deprived of an image: She cannot be photographed, she does not even own her image. Since she is shut away, her gaze is on the inside. She can only look at the outside if she is veiled, and then, only with one eye. I decided then, that I would make of my camera this eye of the veiled woman.**


[Français] 
Assia Djebar (arabe : آسيا جبار), née Fatima Zohra Imalayène à Cherchell le 30 juin 1936 et morte le 6 février 2015 à Paris, historienne et une femme de lettres algérienne d'expression française, auteur de romans, nouvelles, poésies et essais. Elle a écrit également pour le théâtre, et a réalisé plusieurs films. Assia Djebar est considérée comme l'une des auteurs les plus célèbres et influentes du Maghreb. Elle est élue à l'Académie française en 2005.

Pendant une dizaine d'années, elle délaisse l'écriture pour se tourner vers un autre mode d'expression artistique, le cinéma. Elle réalise deux films, La Nouba des Femmes du Mont Chenoua en 1978, long-métrage qui lui vaudra le Prix de la Critique internationale à la Biennale de Venise de 1979 et un court-métrage La Zerda ou les chants de l'oubli en 1982.


[English]
Assia Djebar (Arabic: آسيا جبار), born Fatima Zohra Imalayène in Cherchell, Algeria on 30 June 1936 and died February 6, 2015 in Paris, She was an historian and a woman of Algerian literature of French expression, author of novels, poetry and essays. She has also written for the theater, and directed several films. Assia Djebar is considered one of the most famous and influential authors of the Maghreb. She was elected to the French Academy in 2005.

During a ten-year period, she stopped writing and turned to another mode of artistic expression, cinema. She directed two films, La Nouba des Femmes du Mont Chenoua (Songs of the women of Mont Chenoua) in 1978—a feature film which earned her the International Critics Prize at the Venice Biennale in 1979, and a short film La Zerda ou les chants de l'oubli (La Zerda or songs from oblivion), in 1982. (Translated from Wikipedia French).

Image source : Wikipedia

*Benesty-Sroka, Ghila in "La Langue et l'exil", La Parole métèque, 21 (1992) cité dans Littérature et cinéma en Afrique francophone: Ousmane Sembene et Assia Djebar, textes recueillis par Sada Niang ed. (Paris: Harmattan, 1996). 

**Benesty-Sroka, Ghila, "La Langue et l'exil", La Parole métèque, 21 (1992): p. 24, cited in Littérature et cinéma en Afrique francophone: Ousmane Sembene et Assia Djebar by Sada Niang ed. (Paris: Harmattan, 1996). Translation by Beti Ellerson.

No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues