The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

08 February 2013

FESPACO 2013 - Nadia El Fani : Même pas mal | No Harm Done



Fespaco 2013 - Documentary | Documentaire

Même pas mal | No Harm Done (2012)
Nadia El Fani (Tunisie | Tunisia) avec/with Alina Isabel Pérez
1ER PRIX | 1ST PRIZE

The filmmaker | La réalisatrice

[English]
Bio-filmography from nadiaelfani.blogspot.com

After working as assistant director, notably with Roman Polanski, Nouri Bouzid, Romain Goupil, Franco Zeffirelli, … Nadia El Fani directed her first short film, Pour le plaisir | For the pleasure in 1990 and created her own production company Z'yeux Noirs Movies in Tunisia. As she is very close to women activist groups, she directed her first documentary in 1993 Femmes leaders du Maghreb | Women Leaders of the Maghreb and then,Tanitez-moi. Followed by four short fiction films, notably Fifty-fifty mon amour, and the production of films by other cineastes, such as the co-production of a long documentary with Canada.

Nadia El Fani settles in Paris in 2002 (where she has lived since) for the post production of her first feature Bedwin Hacker, of which she is also producer. In 2005 she participates in a 15-episode series of short films made by filmmakers from other countries, entitled Paris la métisse. Ouled Lénine is released in April 2008, and in 2011, Laïcité Inch'allah (Ni Allah, Ni Maître!) Secularism Inch'allah (Neither Allah nor Master!), a feature documentary. In 2012 she completes Même pas mal, co-directed with Alina Isabel Pérez.

[Français]
Bio-filmographie : nadiaelfani.blogspot.com

Après avoir été assistante à la réalisation notamment avec Roman Polanski, Nouri Bouzid, Romain Goupil, Franco Zeffirelli, … Nadia El Fani réalise son premier court métrage Pour le plaisir en 1990 et crée sa propre société de Production Z'yeux Noirs Movies en Tunisie. Très proche des groupes de femmes militantes elle tourne en 1993 un premier documentaire Femmes leaders du Maghreb puis Tanitez-moi. Suivront la réalisation de quatre courts-métrages de fictions dont Fifty-fifty mon amour et la production de films d'autres cinéastes dont une co-production avec le Canada pour un long-métrage documentaire.

Nadia El Fani s'installe à Paris en 2002 (elle y réside depuis) pour la post-production de son premier long-métrage Bedwin Hacker, dont elle est également productrice. En 2005 elle participe à une série de 15 films courts réalisés par des réalisateurs étrangers Paris la métisse. En avril 2008, sort Ouled Lénine, et en 2011, Laïcité Inch'allah (Ni Allah, Ni Maître!) un long-métrage documentaire. En 2012 elle achève Même pas mal, coréalisé avec Alina Isabel Pérez.

Synopsis

[English]
Nadia El Fani's double combat: against Islamists and against her cancer. A film about freedom of expression, about the artistic, creative and political struggles which in countries faced with obscurantist tendencies are necessary more than ever. A film to illustrate the timeless adage of Victor Hugo: "those who live are those who fight".

Le double combat de Nadia El Fani contre les islamistes et contre son cancer. Un film sur la liberté d’expression, sur les combats artistiques, créatifs et politiques plus que jamais nécessaires dans un pays aux prises avec certaines tendances obscurantistes. Un film pour illustrer la maxime intemporelle de Victor Hugo : « ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ».




"Même pas Mal", un film de Nadia El Fani et Alina Isabel Pérez
from nalfani on Vimeo.


Image source : nadiaelfani.blogspot.com