The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

30 January 2013

FESPACO 2013 - Djamila Sahraoui : "Yema"


Djamila Sahraoui
Fespaco 2013 - Feature film in competition | Long métrage competition

Yema (2012)
Djamila Sahraoui (Algeria | Algérie)
MEILLEURE IMAGE | BEST IMAGE
MENTION SPÉCIALE ACTRICE | SPECIAL MENTION ACTRESS : DJAMILA SAHRAOUI
ÉTALON D'ARGENT | SILVER ÉTALON

The filmmaker | La réalisatrice

[English]
Native of Algeria, Djamila Sahraoui studied literature before going to Paris where she obtained a diploma in filmmaking and editing at the IDHEC. She has directed several documentaries, and since 2006 oriented her filmmaking towards feature films.

[Français]
Native d’Algérie, Djamila Sahraoui a fait ses études de littérature avant de se rendre à Paris pour un dilplôme de réalisation et de montage à l'IDHEC. Ce qui l’a conduite à la production de plusieurs films documentaires avant de s’orienter en 2006 vers le film de long métrage.

Synopsis

[English]
In a little abandoned house in a remote Algerian countryside. It is here where Ouardia buried her son Tarik, a soldier, killed perhaps by his own brother Ali, leader of an Islamist group. In this atmosphere veiled by suffering and weakened by drought, life gradually resumes its normality, thanks to the garden that Ouardia brings to life by dint of courage, hard work, and perseverance.

[Français]
Une petite maison abandonnée, isolée dans la campagne algérienne. C'est ici que Ouardia a enterré son fils Tarik, un soldat probablement tué par son propre frère Ali, leader d'un groupe islamiste. Dans cette atmosphère voilée par la souffrance et fragilisée par la sécheresse, la vie reprend petit à petit le dessus. Grâce au jardin que Ouardia fera refleurir à force de courage, de travail et d’obstination.



Djamila Sahraoui : Yema (2012)