The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

ABOUT THE BLOGGER

My photo
Director/Directrice, Centre for the Study and Research of African Women in Cinema | Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinéma

04 March 2019

Aï Keïta-Yara dans/in “Sarraounia” by/de Med Hondo : Remembering Med Hondo (1936-2019), the great filmmaker who has just left us | En souvenir de Med Hondo le grand cinéaste qui vient de nous quitter


Aï Keïta-Yara  dans/in “Sarraounia” by/de Med Hondo 
Remembering Med Hondo (1936-2019), the great filmmaker who has just left us
En souvenir de Med Hondo, le grand cinéaste qui vient de nous quitter

Excerpt from an interview with Aï Keita-Yara by Beti Ellerson at FESPACO 1997, Ouagadougou, Burkina Faso, February 1997. 

Extrait d'un entretien avec Aï Keita-Yara de Beti Ellerson au FESPACO 1997, Ouagadougou, Burkina Faso, février 1997.

IN Sisters of the Screen: Women of Africa on Film, Video and Television. Beti Ellerson. Trenton, New Jersey and Asmara, Ethiopia: Africa World Press, 2000.

“The history of this woman fascinated me. The Central African Mission led by the Colonne Voulet-Chanoine. These men did a lot of damage to Africans.  Sarraounia, voluntarily celibate, had as her sole ambition to fight and liberate her people. She refused to bow to the Colonne Voulet-Chanoine when they arrived in Niger.  She was a very brave woman.  I admired the history of Sarraounia and I also loved playing the role in the film.  I felt that I actually lived her character.

I must first take the opportunity to graciously thank Med Hondo, I owe him that.  Because every time that he speaks publicly about the film, he speaks about me, his actor.  The film has had an especially tremendous success because it was the greatest of African films in 1987.  It was awarded the Etalon de Yennenga, the prize of Air Afrique, and the prize of OAU.  It was awarded a total of five prizes. 

In Sarraounia, I played the role of a woman who had a strong character, who was afraid of nothing.  She tormented her neighbors and everybody around her.  I was very satisfied in this role.  I felt the presence of this force.” 

***

« L'histoire de cette femme m'a fascinée. La mission centrafricaine menée par Colonne Voulet-Chanoin, ces hommes ont fait beaucoup de dégâts aux Africains. Sarraounia, célibataire volontaire, avait pour seule ambition de se battre et de libérer son peuple. Elle a refusé de s'incliner devant la Colonne Voulet-Chanoine à leur arrivée au Niger. C'était une femme très courageuse. J'ai admiré l'histoire de Sarraounia et j'ai aussi adoré jouer le rôle dans le film. Je sentais que je vivais réellement son personnage.

Je dois d’abord prendre cette occasion pour remercier gracieusement Med Hondo, je le lui dois. Parce que chaque fois qu'il parle publiquement du film, il parle de moi, son acteur. Le film a eu un succès considérable car c’était le plus grand des films africains en 1987. Il a été récompensé par l’Etalon de Yennenga, le prix Air Afrique et le prix OUA. Il a reçu un total de cinq prix.

Dans « Sarraounia », j’ai joué le rôle d’une femme forte, qui n’avait peur de rien. Elle a angoissé ses voisins et tout le monde autour d'elle. J'étais très satisfaite de ce rôle. J'ai senti la présence de cette force. »

No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues