The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

11 December 2014

TAZAMA Festival 2015 – Congo-Brazzaville - 6-12 janvier | January



[English] – [Français ci-après]

The TAZAMA Festival was created with the idea to bring together women filmmakers from the African continent and provide a new platform for exchanges, meetings and sharing. The particularity of this festival lies in its desire to appeal to women who would like to participate and to serve a cause: The fight against Cancer in Africa. TAZAMA, which in Kiswahili means TO SEE, thus allows us to reflect on the need for African artists to engage and support the efforts of existing organisations in Africa. TO SEE, hence, in the sense to realise the extent of the disease and contribute to its eradication. Festivals bring the public together and women filmmakers are the carriers of powerful messages.

Festival Director: Claudia Haidara-Yoka

Source: adiac-congo.com (Hermione Desiree Ngoma)

From 6 to 12 January 2015 in Brazzaville, remarkable moments will be shared at the 2nd edition of the African women film festival "Tazama". Derrière les portes fermées, "Behind closed doors" by Moroccan filmmaker Mohamed Bensouda will be screened at the opening, and Toiles d’araignées, "Cobwebs" by Ibrahima Touré of Mali at the closing of the cultural festivities.

Short films in competition include, De quoi avons-nous peur, "Of what are we afraid" by Annette Kouamba Matondo (Congo-Brazzaville); A cœur ouvert, "A open heart" by Ayekoro Koussou (Benin); Cœur de femme, Woman’s heart" by Maxwell Cadeval (Cameroon). Also, a debate on women’s struggles via the image will be held in conjunction with the film screenings.

Also in attendance at this edition are filmmakers Françoise Ellong (Cameroon), Jacqueline Kalimunda (Rwanda), Moussa Sene Absa (Senegal), Dorcas Ahouangonou and Laetitia N'Da of Côte d'Ivoire. Several filmmakers whose films will not be screened but because of their talent and expertise are invited to the festival: Meiji U'tumsi- director, actor and producer (Congo-Brazzaville), Serge Abessolo- actor, producer and Master of Ceremonies (Gabon), Basil Ngangue Ebelle-President of the Pan African Film Festival in Cannes (Cameroon), Amog Lemra-director and producer (Congo-Brazzaville).

Claudia Haïdara Yoka is the director of the African women film festival "Tazama". This event celebrates the seventh art in all its diversity placing at the centre of its objectives the fight against cancer for which the fundraising campaign is organised during the gala evening.

Source:

[Français]

Le Festival TAZAMA a été créé dans l’idée de réunir des femmes cinéastes du continent africain et d'offrir une nouvelle plateforme d’échanges, de rencontres et de partage. La singularité de ce Festival réside dans sa volonté de faire appel à des femmes qui acceptent de participer et ce, afin de servir une cause : La lutte contre le Cancer en Afrique. TAZAMA qui, en swahili, signifie VOIR, nous donne à réfléchir sur la nécessité, pour les artistes Africains, de se mobiliser et soutenir les efforts entrepris par les associations existantes en Afrique. VOIR donc, au sens de constater le fléau et contribuer à son éradication. Un Festival réunit un public et les femmes cinéastes sont porteuses de messages forts.

Directrice du Festival : Claudia Haïdara-Yoka

Source: adiac-congo.com (Hermione Désirée Ngoma)

Du 6 au 12 Janvier 2015 Brazzaville vivra des moments forts avec l’organisation de la 2ème édition du festival du film des femmes africaines « Tazama ». A l’affiche, "Derrière les portes fermées"  du réalisateur marocain Mohamed Bensouda   qui sera projeté en ouverture et "Toiles d’araignées" du Malien Ibrahima Touré qui clôturera ces festivités culturelles.

Des courts métrages mettront en compétition les films  "De quoi avons-nous peur" d’Annette Kouamba Matondo (Congo-Brazzaville) ; "A cœur ouvert" du Béninois Ayekoro Kossou ; "Cœur de femme" de Maxwell Cadeval (Cameroun). Aussi, un débat sur les combats de femmes par l’image sera organisé en marge de ces projections cinématographiques.

Cette édition connaitra également la participation des réalisateurs Françoise Ellong (Cameroun), Jacqueline Kalimunda (Rwanda), Moussa Sene Absa (Sénégal), Dorcas Ahouangonou et Laetitia N'Da de la Côte d’Ivoire. Plusieurs auteurs réalisateurs dont les films ne seront pas projettés mais grâce à leurs talents et expertise sont invités à ce festival il s’agit de Meiji U’tumsi : réalisatrice, comédienne et productrice (Congo-Brazzaville), Serge Abessolo: Comédien, producteur et Maître de cérémonie (Gabon), Basile Ngangue Ebelle : Président du Festival du film Panafricain de Cannes (Cameroun), Amog Lemra : réalisateur et producteur (Congo-Brazzaville).

Le festival du film des femmes africaines « Tazama » est  dirigé par Claudia Haïdara Yoka.  Ce rendez-vous qui célèbre le 7e art dans toute sa diversité met au centre de ses objectifs la lutte contre le cancer dont des collectes de fonds sont organisés au cours d’une soirée de gala.

Source:

No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues