The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

19 June 2018

Mis Me Binga 2018 – Aissata Ouarma : Les silences de Lydie | Lydie's silence (Burkina Faso)

Long Métrage | Feature
Documentaire/Documentary
Aïssata Ouarma  (Burkina Faso)
Les silences de Lydie | Lydie's silence
SYNOPSIS

[English]
For 17-year-old girl Lydie, from an early age, running away and getting by are everyday experiences. One day she befriends a girl who is deaf and mute. While in her company, she will learn to survive in the streets and even goes as far as to simulate being deaf and mute in a host family for 9 months. Under the compassionate observation of the filmmaker, the film recounts Lydie's quest for an identity, through the conflicting relationships with her mother, her absences and her attempts to return to normal. The story of Lydie, as a silent reflection of her mother's story, is the story of forgiveness and redemption at the heart of all human relationships.

[Français]
Lydie est une jeune fille de 17 ans.  Débrouille et fugues à répétition depuis son plus jeune âge, sont le quotidien de cette adolescente.  Au cours de l’une d’entre elles, elle fait la connaissance d’une camarade sourde-muette. A ses côtés, elle apprendra à survivre dans la rue et ira même jusqu’à simuler une sourde muette dans une famille d’accueil pendant 9 mois. Ce film raconte la quête d’identité de Lydie à travers les relations conflictuelles avec sa mère, ses absences et ses tentatives de retour à la normale sous le regard bienveillant de la réalisatrice. L’histoire de Lydie, comme un reflet silencieux de l’histoire de sa mère, est l’histoire du pardon et de la rédemption au cœur de toutes les relations humaines.

BIOGRAPHY | BIOGRAPHIE

[English]
Aïssata Ouarma is a Burkinabe director. She began to take an interest in documentary scriptwriting when she obtained a master's degree in AGAC (Art, Management and Cultural Administration), option Dramatic Arts at the University of Ouagadougou. As a director, she made Le Silence des autres released in 2011, Foo ni marm in 2013 and The Rose in 2014. In 2015, she directed Je danse, donc je suis (I dance, therefore I am ) which obtained the Best Documentary Award at FESPACO - The Pan-African Festival of Cinema and Television of Ouagadougou.

[Français]
Aïssata Ouarma est une réalisatrice burkinabè. Elle commence à s'intéresser à l’écriture de scénario documentaire alors qu'elle passe une maîtrise dans la filière AGAC (Art, Gestion et Administration Culturelle), option Art Dramatique à l’université de Ouagadougou. En tant de réalisatrice, elle a signé Le Silence des autres sorti en 2011, Foo ni marm en 2013 et The Rose en 2014. En 2015, elle réalise Je danse, donc je suis qui remporte le Prix du Meilleur documentaire au FESPACO - Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou.

No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues