The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

08 May 2014

Four women among the 5 young Ethiopian filmmakers selected to attend Cannes Film Festival | Quatre femmes font partie des 5 jeunes cinéastes Ethiopiens selectionnés pour assister au Festival de Cannes - "Addis to Cannes Workshop"

© Courtesy IEFTA (Hermon HAILAY, Ethiopian filmmaker, pictured)
Four women among the 5 young Ethiopian filmmakers selected to attend Cannes Film Festival | Quatre femmes font partie des 5 jeunes cinéastes Ethiopiens selectionnés pour assister au Festival de Cannes - "Addis to Cannes Workshop"

SOURCE: Communiqué de presse / Press Release - http://www.iefta.org

PHOTO: © Courtesy IEFTA (Hermon HAILAY, Ethiopian filmmaker, pictured)





[English]

2014’s “From Addis To Cannes” filmmakers were chosen from a significant group of applicants from Ethiopia’s promising film community through a targeted search focusing on emerging and mid-career filmmakers looking to further their careers and create international partnerships. Adanech Admasu, Hiwot Admasu, Hermon Hailay, Yamrot Nigussie, and Daniel Debebe are the names of the selected participants.

Adanech Admassu, one of Ethiopia’s most experienced female documentary film directors, has worked in some of the most remote areas of the country. She specializes in making films that give voice to the marginalized in the country. Adanech’s own story reads much like her films: born to a poor family and growing up in the streets of Mercato, she left school at 16 and was destined to be a kolo (an Ethiopian form of popcorn) seller, when she was recruited to take part in GEM TV, one of the country’s first community film schools.  She will be pitching a story on female genital mutilation set in Kenya, about at the extraordinary life of the Maasai woman Hellen Nkuraiya, exploring together how attitudes are changing within the Maasai culture.

Hermon Hailay, one of Ethiopia’s leading female film writer/directors, with several critically and commercially successful films to her name, is currently in production of her third feature film. It tells the story of a young Addis Ababa taxi driver who gets caught up in the dark side of love, causing his taxi to be stolen. He finds himself stuck in a relationship with a prostitute, making him confront his past and discover what is the ultimate price of love.

Hiwot Admasu Getaneh, who learned the art of storytelling from her grandmother’s traditional stories, often takes an experimental approach to her filmmaking. She prefers directing her own scripts and will be pitching a story about a thirteen-year old girl, Selam, discovering her sexuality against the backdrop of a very conservative society.

Yamrot Nigussie, whose work stretches from directing documentary and television dramas to acting, is presenting a docu-drama story about the many challenges facing a 22-year-old Ethiopian house-maid returning from a harsh working environment in Saudi Arabia, and how she confronts them.

Daniel D Negatu is a young experimental award-winning filmmaker with a strong humanitarian engagement. He will be pitching a story about a young Ethiopian man who is forced to come back to his home country after so long. He steps out in the streets of Addis Ababa for the first time in decades with only a backpack and a few hundred dollars in his pocket. He does not have the strength to call his parents nor the will to face his past.

[Français] Source : Africultures 

Les cinéastes de l'édition 2014 de "From Addis To Cannes" ont été choisis parmi un grand nombre de candidats, tous issus de la jeune industrie cinématographique éthiopienne. La sélection s'est attachée aux nouveaux talents et aux cinéastes déjà un peu connus du grand public, désireux de faire progresser leur carrière et de créer des partenariats à l'international. Il s'agit de Adanech Admassu, Hiwot Admasu Getaneh, Hermon Hailey, Yamrot Nigussie, et Daniel Negatu. 

Adanech Admassu, l'une des réalisatrices de documentaires les plus expérimentées d'Ethiopie, a travaillé dans des zones extrêmement isolées. Ses films s'attachent à donner une voix aux marginaux de son pays. L'histoire d'Adanech ressemble à celle de ses films: née d'une famille pauvre et ayant grandi dans les rues de Mercato, elle a quitté l'école à 16 ans. Destinée a devenir une vendeuse de "kolo" (une sorte de popcorn éthiopien), elle est recrutée par GEM TV, l'une des premières écoles de cinéma communautaires du pays. Lors de son séjour a Cannes, elle pitchera un projet sur la mutilation génitale des femmes au Kenya: elle se penchera sur la vie extraordinaire de Hellen Nkuraiya, une femme de la tribu Masai et explorera le changement des comportements au sein de cette culture.

Hermon Hailay, est l'une des scénaristes et réalisatrices éthiopiennes de premier plan. Plusieurs de ses films ont connu un succès à la fois critique et commercial, et elle est actuellement en production sur son troisième long métrage. Son film raconte l'histoire d'un jeune chauffeur de taxi à Addis Abeba qui se fait voler sa voiture suite à une mauvaise rencontre amoureuse. Il se retrouve coincé dans une relation avec une prostituée qui l'oblige à se confronter à son passé et à découvrir le véritable prix de l'amour.

Hiwot Admasu Getaneh, a appris l'art de raconter des histoires grâce à sa grand-mère qui lui lisait des contes et des légendes. Son approche cinématographique est souvent expérimentale. Elle préfère réaliser ses propres scénarios et pitchera l'histoire de Selam, une fille de treize ans qui découvre sa sexualité au sein d'une société très conservatrice.

Yamrot Nigussie, réalisatrice de documentaires et de drames pour la télévision, mais aussi actrice, présentera un docu-drama racontant l'histoire d'une femme de chambre éthiopienne de 22 ans confrontée à de nombreux challenges à son retour d'Arabie Saoudite, où les conditions de travail sont très difficiles, et montrant comment elle y fait face.

Daniel D Negatu est un jeune réalisateur de films expérimentaux très souvent primé. Son cinéma témoigne d'un solide engagement pour les causes humanitaires. Le film qu'il pitchera raconte l'histoire d'un jeune homme éthiopien qui se voit forcé de retourner dans son pays après une longue absence. Il arrive dans les rues d'Addis Abeba pour la première fois depuis des années, avec seulement un sac à dos et quelques centaines de dollars dans sa poche. Il n'a pas le courage d'appeler ses parents ni de se confronter à son passé.

No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues