The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

10 March 2017

The girl-child as main protagonist in a selection of recent films by African women | La petite fille comme protagoniste principale dans une sélection de films récents par les réalisatrices africaines

The girl-child as main protagonist in a selection of recent films by African women  

La petite fille comme protagoniste principale dans une sélection de films récents par les réalisatrices africaines

[English]
In the selection of films that follow, the girl-child plays the main protagonist. This representation of the girl character is an empowering practice as she deals with complex issues regarding her family and the world around her: Five-year-old Nadia lives in the slums of Casablanca where she is surrounded by a wall that separates her from the rest of the city; Elikia, is a five-year old with albinism, which is considered a stereotype by her neighbors; nine-year-old Zeinab opposes moving to Canada because she hates the snow; ten-year-old Mouna who copes with the death of her mother, almost never separates from her doll Ashia; ten-year-old Godelive attends a Catholic convent school in the Congo. However, the strict western education collides with her own memories of the traditions of her grandmother; eight-year-old Aida attempts to ease the suffering of her mother after her father brings a second wife into the household.

[Français]
Dans une sélection de films récents ci-dessous, la petite fille joue le rôle principal. Cette représentation cinématographique nous montre une image forte et valorisante de la petite fille, lorsqu’elle confronte des questions complexes concernant sa famille et le monde qui l’entoure : Mouna, 10 ans, qui fait face à la mort de sa mère, ne se sépare presque jamais de sa poupée Aisha ; Elikia, 5 ans, est atteinte d’albinisme que son voisinage considère comme un stéréotype ; Nadia, 5 ans, vit dans les bidonvilles de Casablanca où elle est entourée d'un mur qui la sépare du reste de la ville ; Godelive, 10 ans, vit dans un pensionnat catholique en Congo y recevant une éducation occidentale. Mais le souvenir de sa grand-mère s’interpose ; Zeinab, qui a neuf ans, ne veux pas vivre au Canada parce qu’elle n’aime pas la neige; Aida, 8 ans, tente de soulager la souffrance de sa mère après que le père amène une seconde femme à la maison.






No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues