The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

22 November 2016

Habiba : a/un film by/de Sena Calmine Agbofoun (Benin)

Habiba : a/un film by/de Sena Calmine Agbofoun (Benin) 

[English]
Sena Calmine AGBOFOUN was born in Cotonou in the Republic of Benin. After obtaining the Baccalaureat serie A1, she entered the Institut Supérieur des Metiers de l'Audiovisuel where she obtained a professional degree in audiovisual journalism. But she decided to focus on directing. In 2011, she co-directed the documentary short film "Ayoka, l'Amazone-mere", in 2012, the documentary short film "Djegbadji, temple du sel" and in 2016, "My passion, my Fight 'for the African Film Showcase programme. Then, she directed the short film "Talk to Me", at LAFF 2016. Habiba is her first film as an independent director.

[Français]
Sena Calmine AGBOFOUN est nee a Cotonou en République du Benin. Apres l'obtention du Baccalauréat série A1, elle entre à l'Institut Supérieur des Métiers de l'Audiovisuel ou elle obtient une licence professionnelle en journalisme audiovisuel. Mais elle décide de se consacrer à la réalisation. Elle coréalise en 2011, le court métrage documentaire ''Ayoka, l'Amazone-mère'', en 2012, le court-métrage documentaire ''Djegbadji, temple du sel'' et en 2016, ''My passion, my fight'' pour le programme African Film Showcase. Puis, elle réalise le court-métrage ''Talk to me'', au LAFF 2016. HABIBA est son premier film en tant que réalisatrice indépendante.


[English]
A short conversation with Sena Calmine Agbofoun

Sena, talk a bit about your film and why you chose this topic.

Habiba is a short film that focuses on the problems stemming from obstetric fistula, which affects hundreds and hundreds of women in Africa and in my country, Benin. It is my cri de cœur demanding to stop demonizing the condition and offer assistance.

For this reason I decided to tell a true story of a woman who I met in 2014 who had contracted fistula and was healed. This is the motivation for the film Habiba.

You speak about the demonization of this condition. Why this attitude regarding this illness?

In fact, the condition is not recognised as an illness. It is regard instead as a curse resulting from a woman’s infidelity. Therefore, women with fistula are repudiated by their husbands, abandoned by their own family, and are forced to live in seclusion. 

[Français]
Une petite conversation avec Sena Calmine Agbofoun

Sena, parle un peu de ton film et pourquoi tu as choisi ce sujet. 

HABIBA est un court métrage sur la problématique de la fistule obstétricale qui condamne encore des centaines et des centaines de femmes en Afrique et chez moi au Bénin. C'est mon cri de cœur pour demander à ce qu'on arrête de diaboliser la maladie et qu'on vienne en aide.

Pour cela, j'ai décidé de raconter une histoire vraie, d'une femme fistuleuse guérie que j'ai rencontrée en 2014. Voilà d'où est parti HABIBA

Tu parles de la diabolisation de la fistule obstétricale, pourquoi cette attitude envers cette maladie ?

La maladie en fait, n'est pas reconnue comme étant une maladie. On l'assimile plutôt à une malédiction due à l'infidélité de la femme. Les femmes "fistuleuses" sont alors répudiées par leur mari, délaissées par leur propre famille, et sont obligées de vivre en recluse.


Synopsis

[English]
Habiba, a fourteen-year-old student with a bright future, is removed from school and force to marry an old man named Ambaliou. She endures a difficult pregnancy and an excruciating delivery. After which a terrible ordeal befalls upon her; she contracts obstetric fistula. Rejected by her family, Habiba takes refuge in the forest from which she is then taken away and sent to hospital. Ten years later, healed but living in seclusion, she finds the courage to tell her story, to give hope to the hundreds of women affected by this condition.

[Français]
Habiba, jeune fille de quatorze ans, avait l’avenir devant elle. Déscolarisée et mariée de force au vieux Ambaliou, elle connait une grossesse difficile et un accouchement pénible. Commence alors pour elle, un calvaire sans nom : la fistule obstétricale. Rejetée par sa famille et ses proches, Habiba se réfugie dans la forêt d’où elle sera tirée et envoyée à l’hôpital. Dix ans plus tard, guérie mais vivant en recluse, elle trouve pourtant le courage de raconter son histoire, pour redonner espoir aux centaines de femmes affectées par cette pathologie.

No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues