The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

21 May 2014

Rahmatou Keïta : Jìn'naariyâ ! – Cannes – Short Film Corner


Rahmatou Keïta : Jìn'naariyâ !
Cannes – Short Film Corner

Source: Nigerdisaspora.info – 18 mai | May 2014 

[Français]
Fidèle à elle-même, à contre-courant, hors des sentiers battus et autres clichés, la cinéaste nigérienne nous offre "Jìn'naariyâ!" (l'Alliance), un très esthétique court-métrage, beau et raffiné, en mode Sahel éternel : dans une famille aristocratique, une jeune fille se languit de son amoureux qui tarde à venir l'épouser.

Là-bas, les histoires d'amour se réglant entre femmes, Elle décide d'aller consulter la marabout de la famille. Cette dernière lui apprend que le mariage est "dans la main de Dieu" et qu'un rituel à accomplir pourrait aider à ce que cette main se manifeste...

Une comédie dramatique, où le hasard a son mot à dire et où, comme dans les tragédies grecques, les dieux se jouent des humains, selon leur bon vouloir.

Rahmatou Keïta nous emmène dans les dédales d'un Sahel mystérieux et méconnu: décors stylisé et légèreté des vaporeux voiles sonrhay, pour notre plus grand enchantement. Ici, ni violence, ni humiliation, ni même conflit. "C'est le Sahel que je connais, loin de l'actualité et des fantasmes de tous ordres ; le quotidien des familles tout simplement et, dans cette fable, une des préoccupations principales des jeunes filles, partout dans le monde : l'amour !"

"Jìn'naariyâ !" est un court métrage - porté que par des actrices – que nous prépare la talentueuse sahélienne, depuis au moins 8 ans, cherchant les fonds nécessaires à sa production: l'Algérie, le Maroc et la République du Congo étant déjà coproducteurs. "Je rêve d'une Union Africaine autour de mon oeuvre. Je suis fière d'avoir pu réunir 3 pays, de grande culture, à la production de mon film. Mon pays, le Niger, m'a promis de boucler le tour de table, j'espère que ce sera fait dans les semaines qui viennent, afin que je passe enfin à sa réalisation et je suis ravie de pouvoir montrer "Jìn'naariyâ !" car, mieux que le scénario, l'image pose l'ambiance, l'atmosphère et l'univers du film".

"Jìn'naariyâ !" est actuellement accessible aux chanceux professionnels du prestigieux festival de Cannes : le film de Rahmatou Keïta y est retenu au Short Film Corner, un lieu de rencontre entre professionnels du court, indispensable rendez-vous, organisé chaque année par le Festival de Cannes, pour que producteurs, réalisateurs et distributeurs présentent leur film, y concrétisent des rencontres qui peuvent engager des actions déterminantes pour leur carrière future.

[English]
True to herself, against the current, off the beaten path and other clichés, the filmmaker from Niger presents  Jìn'naariyâ! (The Wedding Ring), a very artistic short film, beautiful and elegant, in the Sahelian mode. In an aristocratic family, a young girl longs for the marriage her lover promised her.

There, where the stories of love are settled among women, she decides to go see the family marabout who tells her that marriage is "in the hands of God". Though a certain ritual could assist these hands to materialize. A comedy drama where chance has something to say in the matter, and where, as in Greek tragedies, the gods play humans any time they wish.

Rahmatou Keïta takes us through the maze of a mysterious and little-known Sahel: stylized sets and light floating Sonrhay veils, to our greatest delight. Here, no violence, no humiliation nor conflict. "This is the Sahel I know, far from the news and fantasies of all sorts, just the daily lives of families. And in this fable, one of the main preoccupations of girls throughout the world: love!”

Jìn'naariyâ! is a short film – carried out solely by its actresses — which the talented Sahelian presents following an 8-year search for funding: Algeria, Morocco and the Republic of Congo are all co-producers. "I dream of an African Union surrounding my work. I am proud to have been able to bring together three culturally rich countries for the production of my film. My country, Niger has promised funding to finish it and I hope that it will be done in the coming weeks…I am delighted to show Jìn'naariyâ! because even more than the scenario, the images provide the character, the atmosphere and the life of the film."

Jìn'naariyâ! is currently presented to the privileged professionals of the prestigious Cannes Film Festival at the Short Film Corner, a meeting place for professionals of the Short, the essential rendezvous. Organized annually by the Festival, for producers, directors and distributors to present their films, secure appointments and take decisive steps for their future careers.


No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues