The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

13 April 2014

Cinemondes | Cinémas en liberté : Nadia El Fani - 14-15 avril | April 2014


Photo de Nadia El Fani ®Nathalie Fletcher

This year, the section Cinéma en liberté highlights the work of Franco-Tunisian filmmaker Nadia El Fani, programming 4 features and 5 shorts (documentary and fiction) at Cinéma l’Univers (Lille), in her presence. Activist Nadia El Fani denounces relentlessly the "dictatorships" that thrive in her country. Prosecuted for contempt and disrespecting the sacred and religious doctrines of Tunisia, since the release of her film Laïcité Inch’Allah ! | Secularism Inch’Allah! (Grand prix international de la laïcité 2011), she is the regular target of attacks and threats. In spite of it all, Nadia El Fani continues her fight for freedom of expression and the protection of minorities in Muslim countries.

Cinéma l’Univers | 16 Rue Georges Danton, Lille | Métro : Porte de Valenciennes 

- - -

Nadia El Fani was born in 1960 to a French mother and a Tunisian father, a communist activist among the first leaders of independent Tunisia. After working as assistant for directors such as Roman Polanski, Nouri Bouzid, Romain Goupil, and Franco Zeffirelli, Nadia El Fani directed her first short Pour le Plaisir in 1990 and founded her Production Company Z'Yeux Noirs Movies in Tunisia. Very close to a group of women activists, she directed her first documentary in 1993, Femmes Leader du Maghreb and then Tanitez-moi. Following the making of four shorts including the fictions Fifty-fifty mon amour and producing for other filmmakers, notably a co-production with Canada for a feature-length documentary film, Nadia El Fani settled in Paris in 2002 for the post-production of her first feature film Bedwin Hacker, for which she is also producer. In April 2008, Ouled Lenin is released, and in 2011 Secularism inch'allah, two feature-length documentaries selected and awarded in many film festivals.

In 2012 she completed No Harm Done, co-directed with Alina Isabel Pérez. The film won the Grand Prize for Documentary at FESPACO in 2013. Co-directed with Caroline Fourest for France 2, her latest film, Nos seins, Nos Armes ! | Our breasts, Our Weapons! was released in March 2013.

The debates will be moderated by filmmaker and anthropologist 
Pascal Privet, associate researcher with the Laboratoire d'Anthropologie visuelle et sonore du Monde contemporain de l'Université Paris 7. Since 1987 he directs Les Rencontres Cinema du Réel à l'Imaginaire in Manosque.

PRACTICAL INFORMATION

Cinéma l’Univers / Monday, 14 April

18h45
BEDWIN HACKER | 2003 | Fiction | 1:43
A film puzzle: two mysterious women, journalism, television piracy, the desert , Paris , Tunis ...
Session preceded by the short POUR LE PLAISIR | For the Fun

21h
OULED LENINE | 2007 | Documentary | 1:21
"I was ten years old ... it was the best time of my life ... in the independent Tunisia of Bourguiba ... They were the few who shared the secret of being sons and daughters of Communist... Chuuuuut ! ..."
Session preceded by the short UNISSEZ-VOUS, IL N’EST JAMAIS TROP TARD ! | Unite, It's Never Too Late !

Cinéma l’Univers / Tuesday, 15 April

18h45
LAÏCITE INCH’ALLAH !| ! 2011 | Documentary | 1:21
August 2010, under Ben Ali, Nadia El Fani films a Tunisia that seems open to the principle of freedom... Three months later, the Tunisian Revolution breaks out. And what if the will of the people, a Muslim country opted for a secular constitution?
Session preceded the short FIFTY FIFTY, MON AMOUR | Fifty Fifty , My Love

21h
MEME PAS MAL | 2012 | Documentary | 1:06
Nadia El Fani leads two struggles while directing Secularism Inch’allah !. A fight against extremists and against an illness. Two struggles that come together in her strong will to live, to live freely. "
Session preceded by the shorts TANITEZ-MOI ! and TANT QU’IL Y AURA DE LA PELLOCHE

Cinemondes | Cinémas en liberté : Nadia El Fani

La section Cinéma en liberté met en lumière cette année le travail de la cinéaste franco-tunisienne, Nadia EL FANI à travers une programmation de 4 longs et de 5 courts métrages de fictions et de documentaires au Cinéma l’Univers (Lille), en sa présence. Femme militante, Nadia El FANI dénonce sans relâche les « dictatures » qui se succèdent dans son pays. Poursuivie pour outrages, insultes au sacré et aux préceptes religieux en Tunisie, elle est une cible régulière d’attaques et de menaces depuis la sortie de son film Laïcité Inch’Allah ! (Grand prix international de la laïcité 2011). La cinéaste poursuit malgré tout son combat pour la liberté d’expression et la défense des minorités en pays musulmans.

Cinéma l’Univers | 16 Rue Georges Danton, Lille | Métro : Porte de Valenciennes 

- - -

Elle est nait en 1960, d’une mère française et d’un père tunisien, militant communiste parmi les premiers cadres de la Tunisie indépendante. Après avoir été assistante à la réalisation notamment de Roman Polanski, Nouri Bouzid, Romain Goupil, Franco Zeffirelli, Nadia El FANI réalise son premier court métrage Pour le plaisir en 1990 et crée sa société de Production « Z’Yeux Noirs Movies » en Tunisie. Très proche des groupes de femmes militantes, elle tourne en 1993 un premier documentaire Femmes Leader du Maghreb puis Tanitez-moi. Suivront la réalisation de quatre courts-métrages de fictions dont Fifty-fifty mon amour et la production de films d'autres cinéastes dont une coproduction avec le Canada pour un long-métrage documentaire. Nadia El FANI s'installe à Paris en 2002 pour la postproduction de son premier long-métrage Bedwin Hacker, dont elle est également productrice. En avril 2008, sort Ouled Lénine, et en 2011, Laïcite, inch'allah deux longs-métrages documentaire sélectionnés et primés dans de nombreux festivals.
En 2012 elle achève Même pas mal coréalisé avec Alina Isabel Pérez. Le film obtient le Grand prix du documentaire au Fespaco 2013. Coréalisé avec Caroline Fourest pour France 2, Son dernier film, Nos seins, Nos Armes ! est diffusé en mars 2013.

Les débats seront animés par le cinéaste et ethnologue Pascal PRIVET chercheur associé au Laboratoire d'Anthropologie visuelle et sonore du Monde contemporain de l'Université Paris 7. Depuis 1987 il dirige à Manosque « Les Rencontres CINEMA du Réel à l'Imaginaire ».

INFOS PRATIQUES

Cinéma l’Univers / Lundi 14 Avril 
18h45
BEDWIN HACKER |2003 | Fiction | 1H43 
Un film puzzle : deux femmes mystérieuses, le journalisme le piratage télévisuel, le désert, Paris, Tunis… 
Séance précédée du court métrage POUR LE PLAISIR

21h
OULED LENINE| 2007 | Documentaire| 1H21 
« J’avais dix ans … le plus bel âge de ma vie… dans la Tunisie indépendante de Bourguiba qui … Nous étions quelques-uns à partager le secret d’une appartenance : fils et filles de communistes… Chuuuuut ! … »
Séance précédée du court métrage UNISSEZ-VOUS, IL N’EST JAMAIS TROP TARD ! 

Cinéma l’Univers / Mardi 15 Avril 
18h45
LAÏCITE INCH’ALLAH !| 2011 | Documentaire| 1H21
Août 2010, sous Ben Ali, Nadia EL FANI filme une Tunisie qui semble ouverte au principe de liberté… Trois mois plus tard, la Révolution Tunisienne éclate. Et si la volonté du peuple, un pays musulman optait pour une constitution laïque ?
Séance précédée du court métrage FIFTY FIFTY, MON AMOUR

21h
MEME PAS MAL| 2012 | Documentaire| 1H06
Deux luttes menées par Nadia EL FANI pendant qu’elle réalisait Laïcité Inch’Allah !. Deux luttes menées par Nadia EL FANI pendant qu’elle réalisait Laïcité Inch’Allah ! Lutter contre les extrémistes et contre la maladie. Deux combats qui se rejoignent dans une volonté très forte de vivre, de vivre libre.» 
Séance précédée des courts métrages TANITEZ MOI ! et TANT QU’IL Y AURA DE LA PELLOCHE

No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues