The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

ABOUT THE BLOGGER

My photo
Director/Directrice, Centre for the Study and Research of African Women in Cinema | Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinéma

22 February 2019

FESPACO 2019: Footprints of Pan-Africanism | “Les empreints du panafricanisme” by/de Shirikiana Aina (USA)

FESPACO 2019
Footprints of Pan-Africanism | “Les empreints du panafricanisme”
(2016)  98 min
by/de Shirikiana Aina (USA)

Official Selection | Sélection officielle
Hors | Out of Competition
Séances Spéciales | Special Sessions





Synopsis

The Golden Age of Pan-Africanism was a brief period in which Africans in the continent and in diaspora participated in building a liberated territory. Ghana was the center-point where dreams of liberating the entire continent from colonial rule were crafted. Kwame Nkrumah called Africans worldwide to come home and contribute to the free and independent Ghana.

L'âge d'or du panafricanisme a été une brève période durant laquelle les Africains du continent et de la diaspora ont participé à la construction d'un territoire libéré. Le Ghana était le point central où étaient construits les rêves de libérer tout le continent de la domination coloniale. Kwame Nkrumah a fait appel aux Africains du monde entier de rentrer « chez eux » et à contribuer à un Ghana, libre et indépendant.

FESPACO 2019: L’aprés coup-la voix des Maliennes (After the coup-Malian women speak by/de Fatoumata Coulibaly & Erica Pomerance (Mali | Canada)

FESPACO 2019
L’aprés coup-la voix des Maliennes 
After the coup-Malian women speak
(2018) 98 min
by/de Fatoumata Coulibaly & Erica Pomerance (Mali| Canada)

Official Selection | Sélection officielle
Hors | Out of Competition
Discoveries| Decouvertes




Synopsis

Following the coup d'etat in Mali on March 22, 2012, Northern Mali falls under the control of Islamist rebel factions that continue to threaten the stability of the entire country. Malian women from different regions and social classes speak about the situation, the perspective and the role of women in finding solutions to this politico-military crisis that is shaking their country. This struggle is also one of national reconciliation and the advancement of their rights, threatened by the surreptitious Islamization of secular society.

Suite au coup d’état au Mali le 22 mars 2012, le Nord Mali bascule sous le contrôle des factions rebelles islamistes qui continuent à menacer la stabilité du pays entier. Les Maliennes de diverses régions et couches sociales s’expriment sur la situation, la perspective et le rôle des femmes dans la recherche de solutions à cette crise politico-militaire qui secoue leur pays. Cette lutte est également celle pour la réconciliation nationale et l’avancement de leurs droits, menacés par une islamisation en douce de la société laïque.

FESPACO 2019: L’energie, defi de survie à Nanagoun by/de Sita Houelefohoua Silue (Côte d’Ivoire)

FESPACO 2019
L’energie, defi de survie à Nanagoun
 (Energy, the challenge for survival in Nanagoun) 2018, 26 min
 by/de Sita Houelefohoua Silue (Côte d’Ivoire)

Official Selection | Sélection officielle
Documentary (short)
Documentaire (court-métrage)




Synopsis
At the moment of an energy revolution, Nanagoun in northern Côte d’Ivoire, a driving force for development, is struggling out of darkness. Deprived and isolated, this small village of 300 people dreams of a profound transformation of its condition, through the magic of electricity. Time seems to be suspended...

A l’heure de la révolution de l’énergie, levier de développement, Nanagoun, au nord de la Cote d’Ivoire, peine à sortir des ténèbres. Privé et isolé de tout, ce petit village de trois cents habitants rêve d’une transformation profonde de son Etat par la magie de l’électricité. Le temps parait suspendu... 

Source: Catalogue Fespaco 2019

Biography | Biographie

Sita Houelefohoua Silue is a native of Korhogo, Côte d’Ivoire. A passionate cinema buff, she quickly advanced thanks to commercial runs, and the important opportunities that shaped her into a true enthusiast for the 7th Art. After a brief period at Espace Gambidi, where she honed her skills in writing, she directed the documentary film entitled l’Energie, défi de survie à Nanagoun.

Sita Houelefohoua Silue  est native de Korhogo  en Côte d’Ivoire. Passionnée de cinéma, elle va rapidement gravir les échelons grâce aux séries publicitaires, des occasions bien rêvées qui font d’elle une véritable gourmande pour le 7 ème Art. Après un passage éclair à l’Espace Gambidi où elle a affûté ses armes dans le domaine de l’écriture, elle réalise un film documentaire intitulé "l’Energie, défi de survie à Nanagoun".

Source: artistesbf.org
Image:  artistesbf.org

FESPACO 2019: Un air de Kora de/by Angèle Diabang (Sénégal)

FESPACO 2019
Un air de Kora (2018) 23 min
de/by Angèle Diabang (Sénégal)
Official Selection | Sélection officielle
Short Fiction Film | Court métrage


Synopsis

Salma, a veiled Muslim woman, dreams of becoming a kora player. But in her tradition, women do not play this instrument. One day, as she goes to the monastery to retrieve her father’s kora, she is given the opportunity to receive secret kora classes with brother Manuel. This encounter turns into an idyll. In a joyous melancholy, the musical notes become an oasis for this forbidden passion.

Salma, une musulmane voilée, rêve d’être joueuse de Kora. Mais dans sa tradition, une femme ne peut pas jouer de cet instrument. Un jour, alors qu’elle va récupérer la Kora de son père au monastère, un moine lui donne l’opportunité de prendre secrètement des cours avec le frère Manuel. Ce qui devait être un apprentissage se transforme en une idylle. Dans une mélancolie joyeuse, les notes de musique deviennent un oasis pour cette passion interdite.

Biography | Biographie

Angèle Diabang was trained at Media Centre of Dakar (2003), at FEMIS, Paris, and Filmakademy in Germany. In 2005, she directed her debut documentary Mon beau sourire, winning several awards, followed by four others including, Congo, un médecin pour sauver les femmes. Angèle is also the director of Ma coépouse bien-aimée et Un air de kora. She is currently working on a feature film adapted from Mariama Bâ’s novel Une si longue lettre.

Angèle Diabang est formée au Média Centre de Dakar (2003), à la FEMIS à Paris et à la Filmakademie en Allemagne. En 2005, elle réalise son premier documentaire "Mon beau sourire", plusieurs fois primés ; suivi de quatre autres dont "Congo, un médecin pour sauver les femmes". Angèle réalise aussi "Ma coépouse bien-aimée" et "Un air de kora". Actuellement, elle travaille sur un long- métrage adaptée du roman de Mariama Bâ, "Une si longue lettre".

Source: Catalogue Fespaco 2019

21 February 2019

FESPACO 2019: Pa’ta’ Kam, un semi-super centenaire au service des pierres by/de Laure M. Kamga (Cameroon | Cameroun)

FESPACO 2019
Pa’ta’ Kam, un semi-super centenaire au service des pierres
(A semi-super centenary in the service of stones)
(2017) 35 min
by/de Laure M. Kamga 
(Cameroon | Cameroun)

Official Selection | Sélection officielle
Documentary (short)
Documentaire (court-métrage)


Synopsis

Most young people do not accept marginal jobs, either because they find them dirty or they find it difficult to start from the bottom. With this in mind, I decided to follow Ta’ Kam, a 105 year old dad, who I was lucky to associate with when I was very young. Thirty years after my stay in my native village, I was surprised to see this elder, despite the weight of age, continue to attend brilliantly to his work as “stone collector”.

Peu de jeunes acceptent d’exercer les petits métiers, soit parce qu’ils trouvent salissants, soit parce qu’ils trouvent très lourd de commencer tout bas. Fort de ce constat, j’ai jeté mon dévolu sur ce vieillard pour illustrer ce « dessin ». Ta’ Kam est donc ce papa de plus de 105 ans que j’ai eu la chance de côtoyer dans ma tendre enfance. Trente ans après mon séjour dans ce village natal, j’ai été émerveillé de constater que ce papa, malgré le poids de l’âge, continue à exercer avec brio ce métier de « ramasseur de pierres ».

Biography | Biographe

Editor and filmmaker, Laure Kamga has directed the following films: Les enfants de l’Afrique: l’autisme (2006), Les gosses du Ghéto: les enfants de la rue (2009), “Rénée Sylvie Kafoui: Une Lionne I., un parcours...son histoire (2014) and Ta’Seba: uncentenaire, un parcours (2018).

Monteuse et réalisatrice, Laure Kamga a à son compte les réalisations suivantes : « Les enfants de l’Afrique : l’autisme » (2006), « Les gosses du Ghéto : les enfants de la rue » (2009), «Rénée Sylvie Kafoui: Une Lionne I., un parcours ...son histoire » (2014) et «Ta’ Seba : un centenaire, un parcours »

Source: Fespaco 2019 Catalogue


FESPACO 2019: Miracle by/de Bongi Ndaba (South Africa | Afrique du Sud)

FESPACO 2019Miracle (2018) 24 min
by/de Bongi Ndaba
(South Africa | Afrique du Sud)

Official Selection | Sélection officielle
Short Fiction Film | Court métrage


Synopsis

Sisonke feels a crippling guilt for not being able to save her daughter from the trauma of the shack fire that killed her husband. So, she must remedy the situation. Through her searches in different expressions of faith, she looks for an answer and a miracle.

Sisonke s’en veut terriblement pour n’avoir pas pu sauver sa fille du traumatisme causé par l’incendie dans lequel son mari a perdu la vie. Elle se doit de le réparer. A travers ses recherches dans différentes expressions de la foi, elle attend en fait une réponse et un miracle.

Biography | Biographie

Bongi Ndaba is a South African producer and writer for television, actress and playwright. From 2012 to 2014 she was the head writer and co-producer for the South African soap opera Generations, having worked behind-the-scenes for the programme for eight years previously and eleven in total. As an actress, she is best known for her portrayal as Goneril in SABC1's King Lear mini-series (adapted as Izingane Zobaba), aired in 2008. Her most notable work as playwright is Shreds and Dreams, written in 2004, which was adapted into the mini-series of the same name, and has run from 2010 on TVSA.

La Sud-Africaine Bongi Ndaba est une productrice et écrivaine pour la télévision, actrice et dramaturge. De 2012 à 2014, elle a été la scénariste principale et la coproductrice du feuilleton sud-africain Generations, après avoir travaillé dans les coulisses du programme pendant huit ans auparavant, soit onze au total. En tant qu'actrice, elle est surtout connue pour son interprétation de Goneril dans la mini-série King Lear de SABC1 (adaptée sous le nom d'Izingane Zobaba), diffusée en 2008. Son œuvre la plus notable en tant que scénariste est Shreds and Dreams, écrite en 2004, qui a été adaptée en la mini-série du même nom, diffusée à partir de 2010 sur TVSA.

Image: South Coast Fever


FESPACO 2019: On a le temps pour nous by/de Katy Lena Ndiaye (Sénégal)

FESPACO 2019
On a le temps pour nous (2019) 67 min
by/de Katy Lena Ndiaye (Sénégal)

Official Selection | Sélection officielle
Documentary (feature)
Documentaire (long-métrage)


Synopsis
Burkina Faso, October 2014. What many did not dare imagine happens. The Burkinabès put an end to the reign of Blaise Compaoré. The rapper Smockey, member of the Balai Citoyen, is among the artisans of change: the victory of a utopia in the real.

Today, after the uprising, after the failed coup, the organization of free elections, have the accounts of the fallen regime been settled?

On a le temps pour nous [tr. We have the time for ourselves], introduces us to the day-to-day life of Smockey--who is rather like a rebellious and endearing character, tracing a path between activism and artistic encounters; between anxieties nourished by a floating present and renewed hopes.

Burkina Faso, octobre 2014. Ce que beaucoup n’osaient imaginer se produit. Les Burkinabè̀ mettent fin au règne de Blaise Compaoré́. Le rappeur Smockey, membre du Balai Citoyen, est au nombre des artisans du changement : la victoire d’une utopie sur le réel. 

Aujourd’hui, après l’insurrection, après le putsch manqué, l’organisation d’élections libres, les comptes du régime déchu ont-ils été́ soldés ? 

On a le temps pour nous, nous installe dans le quotidien de Smockey, au plus près d’un personnage frondeur et attachant, qui trace un chemin entre activisme et rencontres artistiques ; entre inquiétudes nourries par un présent flottant et espoirs renouvelés.

Biography | Biographie

Katy Léna Ndiaye is a documentary filmmaker, known for her oeuvres Traces, Footprints of Women and Awaiting for Men, which were celebrated in many festivals. At the same time pursuing a filmmaking career, Katy also worked in television. A journalist by training, she hosted then directed the programmes Reflets Sud and Plurielle Africa (from 2000 to 2018), productions of CIRTEF and broadcast on TV5 Monde and the RTBF. Since 2013, she has been managing Indigo Mood Films, a production company based in Senegal.

Katy Léna Ndiaye est documentariste. On lui doit les deux opus « Traces Empreintes de femmes » et « En attendant les hommes », distingués dans de nombreux festivals. Parallèlement à son parcours de cinéaste, Katy a travaillé pour la télévision. Journaliste de formation, elle a présenté puis réalisé Reflets Sud et Afrique Plurielle (de 2000 à 2018), productions du CIRTEF, diffusées sur TV5 Monde et la RTBF. Depuis 2013, elle pilote Indigo Mood Films, une maison de production installée au Sénégal. 

Source: https://www.facebook.com/CitoyenBalayeur/
Image: africine.org