The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

ABOUT THE BLOGGER

My photo
Director/Directrice, Centre for the Study and Research of African Women in Cinema | Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinéma

19 April 2021

arte.tv. Karima Saïdi : Dans la maison | A Way Home

arte.tv.  Karima Saïdi: Dans la maison | A Way Home

Karima Saïdi
Dans la maison | A Way Home
Maroc/Morocco | Belgium | France - 2020 - 90min

Disponible du 19/04/2021 au 24/06/2021
Prochaine diffusion le mardi 27 avril à 00:50
https://www.arte.tv/fr/videos/089096-000-A/dans-la-maison/

Au chevet de sa mère, une fille reconstitue le puzzle de son histoire familiale. Un regard vibrant d’amour sur un destin marqué par l’exil. Mariée à 14 ans, Aïcha a élevé seule ses enfants avant de rejoindre, dans les années 1960, son premier mari en Belgique. Loin des ruelles de Tanger, elle a ouvert un nouveau chapitre de son histoire, avec ses non-dits et ses silences. Une vie faite de mariages et de séparations, d’interdits et de libertés, de joies et de deuils. Atteinte de la maladie d’Alzheimer, Aïcha, vieille femme au corps fatigué, a vécu ses derniers moments dans un établissement spécialisé. Renouant le lien, Karima, l’une de ses deux filles, a cherché à reconstituer l’odyssée cabossée de leur famille. 

Délicatesse 
Les mots sont parfois murmurés, les plans morcelés, à l’instar de ce qui se brouille et s’entremêle pour Aïcha, au seuil de la mort. Dans ce film intimiste, empli de pudeur et de souvenirs, Karima Saïdi, qui avait déjà consacré en 2017 un court métrage à sa mère lors de son placement en résidence médicalisée (Aïcha), l'interroge avec patience. Elle s’attache à lui faire dérouler les pages de leur roman familial au fil des choix, contraints ou volontaires, qui furent les siens. Empreint de délicatesse, un regard vibrant d’amour sur un destin marqué par le poids de la religion, de la culture et de l’exil.

When filmmaker Karima Saïdi’s mother Aïcha develops Alzheimer’s at the end of her life, Karima decides to make a film portrait of her at her Brussels care home. Before oblivion descends for good.
Aïcha is becoming increasingly confused, and Karima takes her on mental journey back into her past. The filmmaker uses Aïcha’s stories and a wide range of family archive material to create an impression of Aïcha’s life. We start with her youth in Morocco, are shown how her husband brought her from Tangiers to Belgium, and how she later went on to raise her children as a single mother.
Aïcha’s answers to her daughter’s many and often repeated questions reveal the extent to which she has struggled with tradition, the position of women, and living between two cultures. And then there is the complex relationship between the two women themselves: Aïcha and her youngest daughter Karima. The daughter sparingly interweaves scenes of her mother as she is now with her personal history, in loving and poetic moments that capture life’s finite and fragile nature. (Source: http://www.maghrebarts.net/fr/films/a-way-home/)


No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues