The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

13 September 2015

Fanta Nacro: The Night of Truth | La nuit de la verité. Highlighting African women during the Directed by Women worldwide film viewing party | Réalisés par des femmes – 2015

African Women in Cinema Blog highlights African women via films online during the Directed by Women worldwide film viewing party - 1-15 September 2015.

Le blog sur les femmes africaines dans le cinema mettre en avant les réalisatrices africaines pendant le Réalisés par des femmes  - 01-15 septembre 2015.

Follow the Netflix link 
Suivre le lien sur Netflix


[English]
Fanta Régina Nacro: The Night of Truth

Somewhere in Africa. After ten years of bloody ethnic war, the Nayaks, the President's ethnic group, and the Bonandés, rebels supporting Colonel Theo, are on the point of celebrating the peace agreement.
But the reconciliation festivities are overshadowed by the terrible barbarities committed by both sides.

Leaving behind the signature humour of her earlier short films, director Fanta Régina Nacro has no qualms about portraying the violence enclosed by the story while leading the story to an unexpected bid for peace.

[Français]
La nuit de la verité
Fanta Régina Nacro : Note d'intention

"Les bourreaux aiment la nuit, les assassins ont peur du jour".
Zehor Zerari, poète algérien

La nuit de la vérité est un film écrit à la mémoire d'un homme.
Accusé d'avoir fomenté un coup d'état, il fut d'abord torturé et emprisonné.

Une nuit, des hommes préparèrent un barbecue, l'attachèrent et le firent cuire à petit feu jusqu'au matin. À sept heures du matin, il mourait atrocement.

Cet homme était mon oncle.

Il y eût aussi ce vendredi noir où des musulmans de mon quartier, à Ouagadougou, s'entretuèrent à coups de couteaux et de machettes parce qu'ils ne s'entendaient pas sur le choix du nouvel imam. Des sages ont pu calmer les esprits et éviter une guerre civile.

Enfin, comment oublier la Yougoslavie, le Rwanda, le Burundi, le Soudan, le Zaïre, le Congo … mais aussi tant d'autres pays du monde confrontés à des guerres civiles ? Sur le thème des rivalités ethniques, nous avons voulu écrire un drame "shakespearien".

La violence et la cruauté n'y sont pas exposées avec complaisance, mais intégrées à une progression dramatique.

No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues