The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

19 May 2015

ARTE: Trop noire d’etre française ? | Too black to be French? by/de Isabelle Boni-Claverie

ARTE: Trop noire d’etre française ? | Too black to be French? 
by/de Isabelle Boni-Claverie


Un documentaire d’Isabelle Boni-Claverie | A documentary by Isabelle Boni-Claverie

Une coproduction : Arte France, Quark Productions (France 2015, 53 min).

Sur ARTE: Vendredi 3 juillet 2015 à 23:05 | On ARTE: Friday 3 July 2015 at 23h05

Source: arte.tv. Translation from French by Beti Ellerson

[English]

Filmmaker Isabelle Boni-Claverie, a black woman who grew up in a privileged environment, has none of the supposed social handicaps that could impede social integration. And yet, she is often an object of discrimination. Has the Republic lied to her? A brazen question illuminated by the analysis of Eric Fassin, Pap Ndiaye and Achille Mbembe regarding the inequalities of our society.

In 2010, offended by the racist comments of Jean-Paul Guerlain on the France 2 telejournal, Isabelle Boni-Claverie organised several demonstrations on the Champs Élysées, negotiated with the LVMH group and obtained a series of measures to promote diversity. However, this incident, which she documents in the film, left her with a bad taste. How is it that today, in France, this is still happening? In response to this question, using a first-person approach, the filmmaker leads an investigation.

She invokes the model story of her grandparents, an interracial couple of the 1930s. Reflecting on her upper-middle-class childhood, she probes the relationship between class and race. Not without humour, in the manner of: “You know you are black when…”, she asks would-be interlocutors to testify before the camera about the exasperations that they experience. Both personal and collective, the film does not hesitate to call existing policies into question.

[Français]

La réalisatrice Isabelle Boni-Claverie est noire. Elle a grandi dans un milieu privilégié et ne présente aucun des handicaps sociaux supposés freiner son intégration. Pourtant, elle est régulièrement victime de discriminations. La République lui aurait-elle menti ? Une réflexion impertinente éclairée par les analyses d’Eric Fassin, Pap Ndiaye et Achille Mbembe sur les inégalités de notre société.

En 2010, indignée par les propos racistes de Jean-Paul Guerlain au JT de France 2, Isabelle Boni-Claverie monte plusieurs manifestations sur les Champs-Élysées, négocie avec le groupe LVMH et obtient une série de mesures en faveur de la diversité. Cet épisode, qu’elle documente dans le film, lui laisse cependant un goût amer. Comment se fait-il qu’aujourd’hui, en France, on en soit encore là ? Pour répondre à ces questions, la réalisatrice mène une enquête à la première personne.

Elle convoque l’histoire exemplaire du couple mixte formé par ses grands-parents dans les années 30. Elle revient sur son enfance dans la haute bourgeoisie et interroge le rapport entre classe et race. Non sans humour, elle demande à des anonymes de venir témoigner devant la caméra des vexations qu’ils subissent, sur le mode « Tu sais que tu es noir(e) quand... ». Un film à la fois intimiste et sociétal qui n’hésite pas à remettre en cause les politiques en place.

Teaser: in French | En français

Links | Links


2 comments:

Fabiana Bruna said...

Bonjour Il me semble que la traduction pour "Too black to be French?" est "Trop noire pour être française" et pas" Trop noire d’etre française". Cela change complètement le sens du titre originel. Cordialement, Fabiana

Beti Ellerson said...

En fait c'est le titre français version originale traduit en anglais. Que proposez vous pour un meilleur titre en anglais ?

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues